Euro Disney : l'épilogue d'un cauchemar boursier

12 Février, 2017, 00:53 | Auteur: Aubrey Nash

Dans le sillage de la publication des comptes du premier trimestre de l'exercice 2016/2017 d'Euro Disney, sa maison-mère, le groupe de médias et de loisirs américain Disney, a annoncé le lancement d'une OPA sur l'ensemble des actions qu'il ne détient pas encore.

"L'annonce d'aujourd'hui reflète le soutien indéfectible de The Walt Disney Company vis-à-vis de Disneyland Paris et de la France". En dépit des apports financiers précédents et de mesures déjà consenties par la maison mère, comme le renoncement à ses redevances pour les deux prochaines années, la situation financière d'Euro Disney "a été affectée de façon significative par les événements de novembre 2015 à Paris ainsi que par les conditions économiques difficiles qui ont perduré en France et dans le reste de l'Europe durant l'année 2016", a déclaré Walt Disney vendredi dans un communiqué.

Le prix proposé, deux euros l'unité, représente une prime de 67% par rapport au cours de bourse de l'action Euro Disney à la clôture du marché le 9 février 2017. Cette proposition convient parfaitement aux investisseurs, ainsi qu'en témoigne le comportement du titre, qui grimpe de 65% au moment où nous écrivons ces lignes pour (presque) se caler sur ce prix. L'action, avant d'entamer une descente aux enfers, était même montée jusqu'à 25 euros avant l'ouverture du parc.

Euro Disney a bien fait état vendredi d'une amélioration de son activité entre octobre et décembre, avec notamment une hausse de 6% du nombre de visiteurs dans ses parcs à thème.

Après l'OPA, Disney engagera une recapitalisation devant "permettre au groupe de poursuivre la mise en oeuvre des améliorations au sein de Disneyland Paris, de réduire son endettement et d'améliorer sa trésorerie ".

Et le groupe, affecté par une baisse de fréquentation importante et des dépenses de sécurité accrues après les attentats de 2015, avait enregistré une perte nette record en 2015/16 de 705 millions d'euros. La maison-mère vient à la rescousse et annonce une recapitalisation.

Recommande: