Résultats financiers records pour Renault en 2016

11 Février, 2017, 00:25 | Auteur: Aubrey Nash
  • RENAULT

Dans le contexte d'une croissance du marché mondial d'environ 1,7%, le groupe avait réitéré la perspective d'une amélioration de son chiffre d'affaires à changes constants, de sa marge opérationnelle et d'un free cash flow opérationnel de l'automobile positif.

A noter que la seule branche automobile réalise un CA de près de 49 milliards en hausse de 13,7 % et une marge de 4,9 % (soit 2,89 millions d'euros) contre 3,6 % en 2015 malgré l'augmentation du budget R&D.

La marge opérationnelle du groupe a atteint 6,4%, alors qu'il visait plus de 5%.

"On a atteint toutes les cibles que l'on s'était fixées sur le plan " stratégique "Drive the change " à échéance 2017, a déclaré pour sa part la directrice financière du groupe, Clotilde Delbos. "On est donc très contents des résultats", a ajouté Mme Delbos lors d'un point presse au siège de l'entreprise à Boulogne-Billancourt. Ces objectifs, notamment celui de dépasser 50 milliards d'euros de chiffre d'affaires, "ont été atteints dès 2016, ce qui montre le succès de la stratégie qui a été mise en place depuis quelques années".

"Nous avons atteint ces très bons résultats malgré le fait qu'un certain nombre des pays qui comptent beaucoup pour nous et qui étaient forts dans le passé (...) sont encore à des niveaux plus bas que par le passé", a-t-elle remarqué, citant le Brésil, la Russie et l'Iran.

Renault présentera en octobre prochain un nouveau plan stratégique en coordination avec ses partenaires de l'alliance Renault-Nissan et assorti d'objectifs à nouveau ambitieux: un chiffre d'affaires de 70 milliards d'euros, soit une croissance de 40% en six ans, et une marge opérationnelle de 7% à la fin du plan.

Le free cash flow est l'indicateur du flux de trésorerie disponible.

Renault profite également des résultats des entreprises associées, principalement Nissan, avec 1,74 millions d'euros, contre 1,98 millions d'euros en 2015.

En difficulté, le constructeur russe Avtovaz, que Renault avait acheté en 2008, avait pesé négativement sur le chiffre d'affaires de Renault en 2016 comme en 2015 (- 89 millions d'euros contre - 620 millions en 2015). L'année dernière, la contribution du constructeur japonais a représenté "seulement " la moitié des 3,54 milliards de bénéfices. "Nous pensons donc qu'il y a beaucoup de potentiel pour l'avenir pour continuer à croître".

Recommande: