Disparu en 2012, un Canadien retrouvé au milieu de la jungle amazonienne

11 Février, 2017, 00:26 | Auteur: Lynn Cook
  • Anton Pilipa la barbe et les cheveux longs vêtu d'un chandail bleu foncé pose près d'une plage du Brésil lors d'une interview avec la BBC

"Je ne me suis jamais senti seul, a dit le survivant à la BBC". Il aurait aussi fait du pouce en plus de voyager à l'arrière des camions. "Je suis très heureux de pouvoir retourner au sein de ma famille", a-t-il déclaré, s'estimant "chanceux d'être en vie". Vraisemblablement, il aurait marché de Scarborough jusqu'à la forêt amazonienne, traversant ainsi plusieurs pays: États-Unis, Mexique, Guatemala, Costa Rica, Panama, Colombie, Venezuela et Brésil. Fin novembre 2016, soit plus de quatre ans après sa disparition, il est retrouvé une première fois au Brésil, puis transporté à l'hôpital, d'où il s'échappe. C'est là qu'est allé le chercher son frère. Son frère, Stefan, l'a ramené à la maison lundi passé.

Il a affirmé à ses proches avoir parcouru la majorité de son voyage à pied, sans chaussures.

Anton Pilipa avait été vu pour la dernière fois par sa famille, en 2012, à Toronto, au Canada.

"C'est incroyable qu'il soit encore en vie et qu'il se soit rendu aussi loin", avoue Stefan. Habitant à Toronto, il est parti pour l'Argentine en 2012 afin de visiter la Bibliothèque nationale de la République à Buenos Aires.

Mais après un long périple, Anton Pilipa se fait refouler à l'entrée du bâtiment.

Un policier a remarqué Anton, alors qu'il errait sur une autoroute dans l'État de Randônia.

"Je croyais qu'il était mort", a confié son frère au "Daily Mail". En attendant d'être jugé pour ces faits, Anton Pilipa a été libéré et vit désormais avec son frère, sa belle-soeur et leurs enfants.

Recommande: