L'inquiétant rapport du FMI — Grèce

10 Février, 2017, 01:47 | Auteur: Aubrey Nash

Ce sombre diagnostic compromet en principe la participation financière du FMI plan d'aide accordé à la Grèce par les Européens en 2015, malgré l'insistance de l'Allemagne, l'institution devant juger la dette d'un pays "viable" pour lui accorder des prêts. L'un de ses créanciers, le Fonds monétaire international (FMI) a discuté lundi du rapport annuel sur cet Etat en grande précarité.

Le FMI a joué le rôle de "diseur de vérité" en établissant son diagnostic économique sur la Grèce, pourtant contesté à la fois par Bruxelles et Athènes, a assuré mercredi sa directrice générale Christine Lagarde.

La Grèce "se dirige vers une reprise économique solide", a ainsi estimé le ministre grec des Finances Euclide Tsakalotos.

"Après des années de récession prolongée, des premiers signes de croissance robuste, de taux de chômage en baisse et de confiance croissante dans le pays ont commencé à apparaître", affirme-t-il. C'est la situation actuelle de la Grèce, sous perfusion financière depuis 2010.

C'est un inquiétant état des lieux de l'économie grecque que dresse le Fonds monétaire international (FMI) dans son dernier rapport sur le pays publié mardi soir.

Une majorité des pays-membres de l'institution évoquent ouvertement un allègement de la dette: une position combattue notamment par l'Allemagne.