L'opposant russe Navalny condamné à cinq ans de prison avec sursis

09 Février, 2017, 00:34 | Auteur: Lynn Cook

L'avocat, principale figure de l'opposition à Vladimir Poutine, a été jugé coupable de détournement de fonds pour près de 400.000 euros. "Nous mènerons notre campagne électorale malgré ce qu'il se passe dans ce tribunal", a...

Dans le même temps, la participation d'Alexeï Navalny aux élections recèle un grand risque pour le Kremlin, constate le politologue Alexeï Makarkine, vice-président du Centre des politiques publiques. " D'une part, la participation d'Alexeï Navalny pourrait faire remonter le taux de participation - tant grâce à ses partisans que grâce à ses opposants -, mais, d'autre part, s'il participe à la campagne, il aura droit à une tribune, le temps de parole dans les médias audiovisuels, ce qui risque de le rendre plus populaire", a-t-il dit à RBTH.

Selon la loi, ne peuvent se présenter les candidats ayant commis des "crimes graves" et purgeant encore une peine le jour du scrutin.

Alexeï Navalny avait été condamné en 2013 à cinq ans de prison avec sursis dans cette affaire. "J'ai parfaitement le droit de participer à l'élection, en vertu de la Constitution, et je le ferai", a déclaré l'opposant qui avait été condamné à une peine identique lors d'un premier procès.

La Cour suprême russe a ensuite annulé en novembre cette condamnation et renvoyé l'affaire en première instance. Selon l'agence de presse Interfax, pareille décision de justice se traduit automatiquement par une inéligibilité.

Cependant Navalny ne s'avoue pas vaincu.

Alexeï Navalny, qui en octobre 2013 a obtenu le score honorable de 27,2% à l'élection municipale à Moscou, s'est imposé ces dernières années comme l'opposant numéro un à Vladimir Poutine.

A 40 ans, il est un habitué des procès, a été arrêté sept fois entre 2012 et 2014 et a fait plusieurs allers-retours en prison ou a été assigné à résidence, généralement pour participations à des rassemblements non autorisés. En sus de la peine de prison, il devra s'acquitter d'une amende de 500 000 roubles (environ 7 900 euros). Accusations qu'il a toujours nié énergiquement.

Recommande: