Brexit: le Parlement britannique procède à un vote crucial

09 Février, 2017, 00:26 | Auteur: Sandy Vega
  • Theresa May met toute la pression

Après plusieurs semaines de débat, les députés britanniques ont autorisé, ce mercredi soir, Theresa May à lancer le Brexit.

Le gouvernement de Theresa May veut entamer les discussions avec l'Union européenne avant le 31 mars.

Cela n'a pas empêché le Parti national écossais (SNP) de présenter le vote de mardi comme "l'un des votes les plus significatifs dans l'histoire du parlement écossais depuis la dévolution" accordée aux parlements régionaux, selon la Première ministre Nicola Sturgeon.

'Nous introduirons une motion.

"Nous sommes tombés d'accord sur un point central: le régime qui un jour sera offert au Royaume-Uni ne saurait être un régime aussi avantageux que celui qui caractérise l'état de droit et de fait des États-membres de l'UE", a répliqué Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, après un entretien avec le Premier ministre français, Bernard Cazeneuve.

C'est un vote symbolique de l'Ecosse contre le Brexit. 'Il laissera le choix entre sortir de l'Union européenne avec ou sans un accord négocié' avec Bruxelles.

Lundi, dans ce même souci d'éviter toute rébellion chez les élus conservateurs avant le vote de mercredi, Mme May avait mis en garde les députés tentés de voter certains amendements visant à réduire la marge de manoeuvre du gouvernement.

Le gouvernement a également prévenu: un rejet des termes du Brexit par les députés n'empêcherait en aucun cas la sortie du Royaume-Uni de l'UE.

Le camp favorable au Brexit rappelle de son côté que le parlement doit se conformer au résultat du référendum du 23 juin dernier, par lequel 52% des électeurs britanniques ont voté en faveur d'une sortie de l'UE. "Ce sera un vote important". Ils souhaitent rester dans le marché unique et brandissent la menace d'un deuxième référendum d'indépendance après celui de septembre 2014.

Recommande: