Le candidat de droite François Fillon veut aller "jusqu'au bout"

04 Février, 2017, 02:15 | Auteur: Sandy Vega
  • François et Penelope Fillon le 29 janvier 2017 à Paris

François Fillon, candidat de la droite à l'élection présidentielle, a affirmé vendredi sur Facebook "comprendre" le "trouble" provoqué par les révélations sur l'emploi présumé fictif de sa femme Penelope, mais a promis qu'il "tiendra (it) bon". "On s'excuse d'avoir été petit bras la semaine dernière en disant 500.000, en réalité il nous manquait 300.000 euros", a lancé le rédacteur en chef de l'hebdomadaire satirique, qui s'est défendu de "feuilletoner".

"Je n'ai jamais été son assistante ou quoi que ce soit de ce genre". "Je crois que la situation est très, très compromise", a-t-il ajouté, disant "exprimer tout haut ce que beaucoup, beaucoup de parlementaires pensent tout bas" à propos de la candidature de François Fillon.

Le document dévoilé a été tourné en 2007, lorsque François Fillon devient premier ministre. "Je considère que les événements qui viennent de se produire, qui étaient imprévisibles, rendent caduques, je dis bien caduques, les élections primaires", expliquait, mercredi au micro de BFM TV, Georges Fenech, député LR, appelant son propre camp à une prise de conscience imminente: "Nous sommes un peu comme l'orchestre du Titanic aujourd'hui, nous sommes en train de couler ".

Le Canard Enchaîné n'a pas fini de s'en prendre au couple Fillon.

"Les évènements et les faits s'accumulent tous les jours" et "ça jette le doute", résume le député Philippe Gosselin, qui tente de convaincre l'ex-Premier ministre (1995-1997) et maire de Bordeaux Alain Juppé, 71 ans, défait au second tour de la primaire de la droite, de revenir dans la course à la présidence.

Également député européen, Marc Joulaud est arrivé à l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) près de Paris vers 14h30.

Le candidat LR à la présidentielle se retrouve au coeur d'une polémique depuis une dizaine de jours. Le fond des propositions n'est pas le comportement de François Fillon.

François Fillon, longtemps considéré comme vainqueur possible de la présidentielle, serait désormais éliminé dès le premier tour, le 23 avril, selon un autre sondage qui le classe derrière la candidate d'extrême droite Marine Le Pen (27%) et le centriste Emmanuel Macron (23%).

Après les révélations du Canard Enchaîné, l'équipe d'Envoyé Spécial s'est rendue dans la Sarthe pour interroger les élus locaux sur le supposé travail "de terrain" fait par Penelope Fillon en tant qu'attachée parlementaire. "Chacun doit assumer ses responsabilités, les Français attendent simplement vérité et transparence", a déclaré le porte-parole du gouvernement.

Recommande: