Les élus votent pour lancer le processus — Brexit

03 Février, 2017, 01:07 | Auteur: Sandy Vega
  • Les élus votent pour lancer le processus — Brexit

Le Royaume-Uni a fait un pas de plus vers la sortie de l'Union européenne, mercredi, alors que les députés de la Chambre des communes ont soutenu un projet de loi autorisant les procédures de divorce et ont maintenu en vie le plan du gouvernement pour enclencher les discussions sur le Brexit d'ici quelques semaines. "Nous avons dépassé le point de non-retour". "En tant que démocrates, nous devons accepter le résultat", a expliqué Keir Starmer, chargé du Brexit au Labour, qui a rappelé que les deux tiers des circonscriptions tenues par les travaillistes avaient voté en faveur d'une sortie de l'UE.

Selon le porte-parole de Theresa May, ce livre blanc "doit reprendre les grands axes du discours" prononcé par la Première ministre le 17 janvier dernier, discours lors duquel cette dernière avait notamment confirmé que le pays quitterait également le marché unique.

Le texte est examiné mardi et mercredi devant la chambre des Communes avant trois nouvelles journées de débats, les 6, 7 et 8 février, qui se concluront par un vote.

Le gouvernement conservateur de Theresa May souhaite que le projet de loi soit approuvé aussi tôt qu'en mars. "Éviter un saut dans le vide sera la clé". Une fois l'article 50 du Traité de Lisbonne activé, le Royaume-Uni aura deux ans pour régler les modalités de son départ avant les prochaines élections européennes du printemps 2019. Et un quatrième en raison de l'absence d'un "livre blanc" sur la stratégie de Theresa May. La brièveté du texte n'a pas empêché les députés de le discuter jusqu'à minuit mardi.

Des amendements visant à nuancer le projet de loi sur le Brexit ont également été déposés.

Mais le Labour reste divisé sur la question et son chef, Jeremy Corbyn, a menacé d'exclure de fonctions de responsabilité au sein du parti tout député rebelle. Les 329 députés conservateurs soutiennent eux le projet de loi à l'exception notable de l'ancien ministre Kenneth Clarke qui a regretté que le Royaume-Uni " embarque pour un voyage vers un avenir inconnu qui sidère tous nos amis ". Après la chambre des Communes, le projet de loi passera devant la chambre des Lords avec une approbation attendue le 7 mars, avant d'être transmis à la reine, pour le feu vert final.

Recommande: