Colonies: Israël autorise 3000 nouveaux logements

02 Février, 2017, 01:33 | Auteur: Lynn Cook
  • Les policiers israéliens se sont empoignés mercredi avec des centaines de jeunes colons résistant à l'évacuation de la colonie d'Amona

L'annonce a été faite mardi vers minuit alors que les préparatifs de l'évacuation des 330 colons d'Amona commençaient.

Après huit années de bataille juridique, la Cour suprême a ordonné le démantèlement d'Amona le 8 février au plus tard.

D'après une déclaration du ministre de la Défense Avigdor Lieberman et du Premier ministre Benjamin Netanyahou, cette approbation "fait partie d'un retour à la vie normale" en Cisjordanie, après la suspension de certains projets de construction lors de la présidence de Barack Obama.

Elle réagissait, dans un communiqué, à l'annonce par Israël, dans la nuit de mardi à mercredi, de la construction de 3.000 logements de colonisation en Cisjordanie occupée.

Reuters content is the intellectual property of Thomson Reuters or its third party content providers.

Cette annonce fait suite au rejet, par la Cour suprême, de l'accord proposé par le gouvernement aux habitants d'Amona qui prévoyait la "construction de 52 maisons et bâtiments publics à Amona", dans des lopins de terres situés à proximité du site où se dressait jusqu'à présent l'avant-poste.

La communauté internationale ne fait pas de distinction entre les colonies israéliennes en Cisjordanie palestinienne et les considère toutes comme illégales. Les Palestiniens revendiquent ces deux territoires - occupés par Israël depuis la guerre de 1967 - en vue de la constitution d'un futur État palestinien.

Recommande: