Trump signe l'acte de retrait des Etats-Unis du TPP — Libre-échange

26 Janvier, 2017, 00:25 | Auteur: Lynn Cook
  • Trump signe l'acte de retrait des Etats-Unis du TPP — Libre-échange

MondeEntre manifestations et polémiques, M.Trump connaît un début de mandat agité.

Donald Trump n'est pas prêt à passer incognito sur le web! "J'ai fait un discours, j'ai regardé, et cela avait l'air d'un million, un million et demi de personnes", a-t-il affirmé contre toute évidence à l'occasion d'une visite au siège de le CIA. Si les autorités de Washington ont pour règle de ne pas communiquer d'estimations de foules afin d'éviter toute polémique partisane, la presse s'est référée aux photos aériennes, qui montrent que l'investiture du républicain n'a rassemblé que quelques centaines de milliers de personnes, et indiscutablement beaucoup moins que pour Barack Obama en 2009.

A justifié le porte-parole de la Maison-Blanche, Sean Spicer.

Avec ce décret, les États-Unis ne pourront plus aider les filles victimes du groupe terroriste Boko Haram, tombées enceintes après un viol, à avorter si elles le désiraient.

Le message a ainsi été envoyé que Donald Trump n'avait pas l'intention de changer. Au lendemain de sa nomination, de nombreuses contributions avaient été faites aux ONG militantes pour l'avortement à son nom. C'était une sorte de contre-attaque de la part des militants en faveur de l'avortement. En effet, il n'est désormais plus possible d'accéder à la version espagnole du site Internet de la Maison-Blanche... Place à "un plan énergétique pour l'Amérique d'abord". La nouvelle administration a réaffirmé l'expulsion des immigrés sans-papier ayant déjà eu à faire à la justice américaine.

And the winner is... Une rencontre avec son homologue mexicain Enrique Peña Nieto est prévue le 31 janvier.

Dimanche: vers une renégociation de l'Aléna - M. Trump annonce qu'il va commencer à renégocier l'Accord de libre-échange nord-américain (Aléna) avec les dirigeants du Canada et du Mexique qu'il doit voir prochainement. Sa conseillère a assuré qu'il ne la publierait pas, mais Wikileaks cherche à l'obtenir.

Le Sénat a également confirmé à de très larges majorités les deux premiers ministres du gouvernement Trump: les généraux à la retraite, James Mattis (Défense) et John Kelly (Sécurité intérieure).

Après avoir diffusé des informations compromettantes sur la campagne démocrate, Wikileaks se tourne vers Donald Trump.

Donald Trump avait promis d'annuler et de remplacer l'emblématique réforme du système de santé menée par son prédécesseur. "Obamacare ", a permit depuis 2010 de couvrir une vingtaine de millions de personne sans assurance maladie".

Ce décret, souvent surnommé Global Gag Rule ou Mexico City Policy aux États-Unis, a été échafaudé sous la présidence du républicain Ronald Reagan, lors de la conférence internationale des Nations unies sur la population, qui s'est déroulé à Mexico, en 1984. Restent de gros trous noirs, comme la question de savoir si les soins de maternité seront toujours couverts.

Recommande: