27e sommet franco-africain : vers un nouveau plan d'aide au développement

16 Janvier, 2017, 00:32 | Auteur: Sandy Vega
  • Sommet Afrique France: Les partis politiques se mobilisent pour sa réussite

Si cette menace a été écartée, l'insécurité demeure dans la région où, depuis août 2014, la force antidjihadiste Barkhane a pris le relais de Serval, étendant son action à cinq pays du Sahel (Mauritanie, Mali, Tchad, Niger, Burkina Faso).

Une trentaine de Chefs d'Etat et de gouvernements de pays francophones et anglophones sont attendus dans la capitale malienne, où un important dispositif sécuritaire a été déployé. De larges zones du territoire restent aujourd'hui incontrôlées et Bamako elle-même était en état de siège pour accueillir le sommet, vivant dans la crainte d'un nouvel attentat d'ampleur après celui perpétré contre l'hôtel Radisson Blu le 20 novembre 2015, faisant 20 morts.

Evoquant enfin la crise gambienne, les deux chefs d'Etat malien et français ont émis le souhait quant à son "dénouement heureux". Le Président élu de la Gambie Adama Barro à fait le déplacement après concertation de la Cedeao avec lui, mais aussi Yahya Jammeh.

Quant à François Hollande, il affirme dans son discours "Je n'oublierai jamais les liens que nous avons su tisser", car il savait qu'il s' adressait aux dirigeants africains, pour sa dernière fois.

La conférence des ministres des Affaires étrangères tenue vendredi en prélude de ce sommet a adopté le projet de déclaration de Bamako soumis pour adoption aux chefs d'État et de gouvernement. Ils visent à apporter des réponses aux enjeux de la paix et la sécurité et de l'accès aux financements pour accélérer la transformation économique du continent africain.

Le 27ème sommet Afrique-France se tient du 13 au 14 janvier 2017, à Bamako, sous le thème du partenariat, de la paix et de l'émergence.

Selon le magazine Jeune Afrique, la victime est un enfant que les militaires ont enterré en catimini. Il a annoncé le lancement d'un fonds d'investissement, le premier associant le continent africain et la France, quoique de dotation modeste, 76 millions d'euros sur dix ans.

Recommande: