Un fils Ben Laden sur liste noire — USA

07 Janvier, 2017, 00:25 | Auteur: Lynn Cook

Les Etats-Unis ont inscrit jeudi sur leur liste noire de "terroristes internationaux" le fils préféré du chef défunt d'Al-Qaïda Oussama Ben Laden, Hamza Ben Laden, une décision qui déclenche automatiquement des sanctions juridiques et financières contre l'intéressé. Selon un communiqué diffusé par la diplomatie américaine, Hamza Ben Laden avait appelé en 2015 à des attaques contre des "intérêts américains, français et israéliens à Washington, Paris et Tel-Aviv " et avait exhorté en 2016 des " tribus basées en Arabie saoudite à s'unir avec Al-Qaïda au Yémen pour mener la guerre contre le royaume saoudien ".

Dans cette course à l'échalote entre les meneurs des deux principales organisations terroristes jihadistes, Al-Qaïda reste fortement affaiblie depuis l'ascension du groupe État islamique, malgré les récents revers militaires de l'EI. Son père voulait le désigner comme héritier à la tête d'Al-Qaida.

Dans ces lettres déclassifiées par la CIA et consultées par l'AFP en 2015, le fils Ben Laden assurait son père de sa détermination à mener le jihad. Le courrier révélait un jeune homme, alors assigné à résidence en Iran, se vantant d'être "forgé dans l'acier", prêt à rejoindre Oussama Ben Laden dans un voyage "vers la victoire ou le martyr". En conséquence, tous les éventuels avoirs, biens et comptes détenus par Hamza Ben Laden aux Etats-Unis sont gelés.

Enfin, dans son message, Ayman al-Zawahiri, dont le réseau est l'auteur des attentats du 11-Septembre 2001 aux Etats-Unis, s'en prend une nouvelle fois à l'Amérique: " Nous appelons les moudjahidine (...) à faire du jihad contre l'Amérique et ses alliés leur priorité où qu'ils puissent agir ".

Recommande: