Petit coup de moins bien chez Fillon, Macron au top — Sondage présidentielle

06 Janvier, 2017, 00:28 | Auteur: Lynn Cook

D'après la dernière livraison de l'enquête électorale menée depuis 2015 par le Cevipof (Sciences po), la candidate du Front national recueille entre 20,7% et 22,2% des voix. Signe de l'effritement du Parti socialiste auprès des fonctionnaires: les intentions de vote en faveur de Manuel Valls sont encore plus basses en décembre 2016 que celles enregistrées en faveur de François Hollande en mai 2016, avec une perte d'attractivité du candidat socialiste de 2 à 3 points en moyenne, relève l'étude.

En revanche, le candidat socialiste qui sortira de la primaire de la gauche est donné largement battu dès le premier tour, quel qu'il soit et dans toutes les configurations.

Ce dernier, dont la promesse de supprimer 500 000 emplois publics au cours du quinquennat ne semble pas effaroucher les fonctionnaires, se situe environ 5 points au-dessus du meilleur candidat de gauche, une place très disputée entre Manuel Valls (15,3 à 16,5%) et Jean-Luc Mélenchon (15,2 à 16,7%), en progression de quatre points. "Cette évolution s'inscrit dans la perspective d'une demande générale d'autorité mais aussi de la crise sociale qui secoue la fonction publique la plus modeste", précise-t-il ensuite. A la toute fin de l'année, ce taux ne s'établissait plus que dans une fourchette comprise entre 29% et 39,5% en fonction des candidats.

A lire aussi: François Fillon est-il vraiment la version française de Margaret Thatcher? Emmanuel Macron, classé au centre par le Cevipof, obtiendrait entre 15,6 et 19,4% des voix.

Par métiers, Manuel Valls arrive en tête chez les enseignants (entre 21 et 22,2%). Selon un sondage Elabe publié jeudi par Les Echos et Radio classique - le premier de cet institut depuis la renonciation de François Hollande -, l'ancien Premier ministre est en perte de vitesse face à ses principaux concurrents, à savoir Marine Le Pen et Emmanuel Macron. Derrière eux, toujours François Fillon avec 17,6%.

Si François Bayrou était candidat, rassemblant autour de 7% des votes exprimés, Emmanuel Macron ne dépasserait pas les 22%, au mieux, et pourrait plafonner à 16%, au pire.

Recommande: