Les chiffres des violences et des cambriolages forts mais moins qu'ailleurs — Gard

04 Janvier, 2017, 02:07 | Auteur: Aubrey Nash

Au niveau national, près de 3,7 millions de crimes et délits ont été enregistrés en France en 2016 par la police et la gendarmerie, dans un pays victime du terrorisme. Un classement ou le département du Rhône figure malheureusement une bonne position notamment sur les faits de cambriolage. Ardennes (7,13 faits de violence pour 1000 habitants / 3,93 cambriolages pour 1000 habitants); Aube (8,28 / 6,37); Marne (8,97 / 5,59); Haute-Marne (6,42 / 4,39); Meurthe-et-Moselle (6,86 / 3,86); Meuse ( 5,60 / 4,50); Moselle ( 5,99 / 4,21 ); Bas-Rhin (6,87 / 2,94); Haut-Rhin ( 6,71 / 3,82 ); Vosges ( 4,77 / 4,35). En tête de ce classement bleu, blanc, rouge, on retrouve la Seine-Saint-Denis et ses 18 agressions pour 1 000 habitants, Paris, les Bouches-du- Rhône (11 faits pour 1 000 habitants). Et pour être certain d'être à l'abri des cambrioleurs, il faut habiter en Lozère (2,35), dans la Manche (2,36), en Haute-Corse (2,49) ou encore dans le Cantal (2,65).

l'Observatoire national français de la Délinquance et des Réponses Pénales (ONDRP) diffusés ce mardi par le quotidien français Le Figaro. Un environnement dégradé augmentera le risque de se faire cambrioler, par exemple. Mais une fois à l'intérieur du logement, le cambrioleur a 8 chances sur 10 d'arriver à ses fins.

A noter que la préfecture du Rhône ne partage pas l'analyse du Figaro, elle rappelle que depuis 2016, les tentatives de cambriolages sont comptabilisées également. "Il faudra donc attendre deux ans avant de pouvoir véritablement comparer les chiffres et expliquer l'augmentation ". Sauf que cela ne conteste pas la première place du Rhône en France, puisque tous les départements sont logés à la même enseigne.

À lire aussi Cambriolage: comment l'éviter pendant notre absence?

Recommande: