Fox s'empare de Sky pour 14,8 milliards de dollars

18 Décembre, 2016, 01:53 | Auteur: Aubrey Nash
  • Rupert Murdoch le 22 février 2015 à une soirée de Vanity Fair à Beverly Hills en Californie  AFP  Archives

Après un échec retentissant, il y a cinq ans, Rupert Murdoch est reparti à l'offensive, profitant des effets du Brexit.

C'est Noël avant l'heure pour Rupert Murdoch. Montant de l'opération: 14,2 milliards d'euros.

Soucieux de consolider son empire des médias en Europe et aux Etats-Unis, Murdoch acquiert les 61% de Sky qu'il ne détenait pas déjà pour contrôler en totalité ses 22 millions de clients en Grande-Bretagne, en Irlande, en Italie, en Allemagne et en Autriche. Le groupe produit ses propres contenus, sportifs notamment, mais permettra surtout à Fox de bénéficier d'une plate-forme de distribution plus large en Europe.

Ce n'est pas la première fois que la famille Murdoch tente de prendre le contrôle total de Sky. Tout n'est pas joué pour autant, puisque si la firme américaine s'est assurée le soutien des administrateurs indépendants du groupe anglais, Fox devra encore obtenir l'aval des autorités de la concurrence et convaincre les actionnaires minoritaires de sa cible. Pour mener à bien son offre, il a obtenu un arrangement juridique lui permettant de se contenter du soutien de 75 % des actionnaires indépendants.

Un point de vue également partagé par l'Union national des journalistes, selon qui l'accord devrait être suspendu jusqu'à ce que parviennent les conclusions de la seconde enquête Leveson - elle a été lancée suite au scandale des écoutes téléphoniques de News of the World - sur l'éthique dans la presse britannique. Une piteuse réputation qui avait fait échouer sa première tentative de rachat.

Depuis lors, Murdoch, 85 ans, a séparé son empire en deux parties regroupant ses activités dans la télévision dans Fox et ses journaux dans News Corp, co-dirigé par son autre fils, Lachlan.

Grogne chez les actionnaires indépendants.

Satisfait du prix final proposé, le comité indépendant mis en place par le conseil d'administration du groupe britannique de télévision a décidé de recommander la transaction à ses actionnaires, assure Fox, qui souligne que son offre représente une prime d'environ 40% pour les actionnaires de Sky.

L'action du groupe britannique évolue peu en fin d'après-midi à la Bourse de Londres (+0,15% à 9,85 livres), dans l'anticipation d'un long processus d'examen.

Confiant, Fox espère bien boucler l'achat avant la fin 2017 et a promis d'indemniser les actionnaires de Sky à hauteur de 200 millions de dollars s'il échoue.

D'après les termes de cet accord, qui confirme les contours de l'entente informelle annoncée par surprise vendredi dernier, les actionnaires de Sky pourront recevoir de Fox 10,75 livres en numéraire pour chacun de leur titre.

Recommande: