L'ambassadeur nommé par Trump veut s'installer à Jérusalem — Israël

17 Décembre, 2016, 00:36 | Auteur: Sandy Vega

La désignation par le président élu Donald Trump de David Friedman comme ambassadeur des Etats-Unis en Israël pourrait, si elle est confirmée par le Sénat, annoncer une rupture de la ligne diplomatique américaine dans le conflit israélo-palestinien.

"La désignation de Friedman est une bonne nouvelle pour Israël", a commenté dans un communiqué la ministre adjointe des Affaires étrangères israéliennes, Tzipi Hotovely. L'avocat a dit avoir hâte de remplir sa mission "dans la capitale éternelle d'Israël, Jérusalem", touchant un point très sensible dans la région. Si les Israéliens ne veulent pas, il (M. Trump) ne pense pas qu'ils doivent le faire.

La question du statut de Jérusalem est l'une des plus épineuses pour un éventuel règlement du conflit entre Israéliens et Palestiniens, l'un des plus vieux de la planète.

Quant à la colonisation, c'est-à-dire la construction par Israël d'implantations civiles dans les territoires palestiniens occupés, le gouvernement israélien conteste qu'elle fasse obstacle à la recherche de la paix, comme le soutient la diplomatie américaine jusqu'à présent.

"Les Israéliens devront décider s'ils abandonnent des terres pour la création d'un Etat palestinien". Mais Donald Trump a promis au cours de sa campagne de la déménager à Jérusalem.

L'Imam de la mosquée Al-Aqsa de Jérusalem, Akra Sabri, a déclaré vendredi à i24news que "déplacer l'ambassade des États-Unis en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem serait un acte de guerre américain contre non seulement les Palestiniens, mais aussi contre tous les Musulmans". Israël a annexé la partie palestinienne de Jérusalem, annexion jugée illégale par l'ONU.

Le Conseil Yesha, principale organisation de colons dans les Territoires palestiniens, a salué le choix de M. Trump.

Le quotidien de gauche Haaretz se montrait beaucoup moins enthousiaste sur internet. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Recommande: