L'abattoir repris par une société néerlandaise — Tilly-Sabco

17 Décembre, 2016, 00:55 | Auteur: Aubrey Nash
  • Tilly-Sabco: 134 licenciements au sein de l'abattoir breton

"On s'attendait à des licenciements, mais quand ça tombe c'est autre chose". Tilly-Sabco Bretagne avait été placé en redressement judiciaire le 29 juillet avec une période d'observation de six mois.

Cette reprise laisse ainsi sur le carreau 134 salariés de l'abattoir, en redressement judiciaire depuis juillet, qui vont faire l'objet d'une procédure de licenciement, selon le jugement dont l'AFP a obtenu une copie. L'entreprise avait déjà échappé à la faillite en décembre 2014 après son rachat par la société britannique MS Foods, la Chambre de Commerce et d'Industrie (CCI) de Morlaix et le fonds d'investissement Breizh Algae Invest. Elle passait de 45 à 61 salariés conservés sur la fabrication de saucisses.

Ce rachat avait permis la sauvegarde de 200 emplois sur plus de 320 que comptait l'entreprise, dont l'activité est à l'arrêt depuis plusieurs mois.

Le tribunal n'a donc pas retenu l'offre qui était la plus intéressante en termes d'emploi, celle du Saoudien Al Dhary, qui s'était finalement associé à l'offre de l'industriel des Côtes-d'Armor, Le Clézio.

Retour sur l'évolution de cet abattoir qui a employé jusqu'à 900 salariés dans les années 70Le jugement du tribunal de commerce de Brest met fin à de longs mois d'attente pour les salariés du groupe volailler. L'autre offre du groupe volailler LDC ne reprenait que 8 salariés sur son site de Plouay et proposait d'en reclasser une quarantaine dans d'autres sites.

Wegdam, spécialiste du négoce de produits alimentaires, ne reprend que la partie saucisses de volailles de Tilly Sabco Bretagne et pas l'abattoir de poulets, définitivement fermé.

Tilly-Sabco Bretagne est présent sur deux segments de marché, les produits élaborés (saucisses de poulet et poulet) et produits frais et congelés (produits non transformés commercialisés entiers ou découpés).

Recommande: