Crash vol EgyptAir Paris-Le Caire : traces d'explosif retrouvées sur des victimes

16 Décembre, 2016, 00:45 | Auteur: Lynn Cook

La France a une nouvelle fois souhaité jeudi la restitution aux familles des corps des victimes du crash en mai du vol EgyptAir Paris-Le Caire, et s'est dit prête à aider dans l'enquête, après l'annonce par l'Egypte que des traces d'explosifs avaient été détectées sur les restes des corps.

Et si les autorités égyptiennes étaient dans le vrai depuis le début?

Les enquêteurs français ont jusqu'à maintenant privilégié l'hypothèse d'un incident technique: une analyse des boîtes noires avait montré qu'il y avait eu des alertes indiquant de la fumée à bord. Un autre point qui appuyait cette hypothèse était l'absence de revendication d'attentat. L'Airbus A320 a brusquement effectué un virage à gauche à 90°, un 360° vers la droite en chutant d'une altitude de 12.000 à 5.000 mètres.

La commission d'enquête égyptienne a annoncé que des traces d'explosif avaient été retrouvées sur les restes de passagers de la catastrophe, qui a coûté la vie à 66 personnes.

Déjà, immédiatement après le drame, la piste terroriste avait été jugée la plus probable par les enquêteurs égyptiens, les principales données du vol MS804 fournies par les transpondeurs ABS-D, qui permettent de suivre les vols en temps réel sur Internet, semblant accréditer la thèse d'un événement brutal en plein vol, ayant entraîné la disparition quasi immédiate de l'appareil des écrans radar. Mais le parquet égyptien a refusé que les autorités françaises puissent elles-mêmes examiner ces traces d'explosifs.

Le Bureau d'enquêtes et d'analyses pour la sécurité de l'aviation civile (BEA) a réagi jeudi à ces révélations, considérant qu'il n'était "pas possible à ce stade d'en tirer des conclusions sur l'origine de l'accident".

Recommande: