Présidentielle: Alliot-Marie annonce sa candidature

12 Décembre, 2016, 00:36 | Auteur: Lynn Cook

La présidentielle 2017 suscite bien des envies. Une erreur qui a été depuis rectifiée par Michèle Alliot-Marie et ses équipes.

L'ancienne ministre Michèle Alliot-Marie, qui a refusé de participer à la primaire de la droite et du centre, a annoncé, jeudi 8 décembre, sa candidature à la présidentielle de 2017. Des images avaient été récupérées de la banque d'images Getty images et du clip de campagne du candidat à la présidence américaine Bernie Sanders. "Je propose une vision pour renouer avec un esprit de conquête pour la France et pour chacun des Français", a-t-elle déclaré. "Je suis pour la liberté des entreprises pour faire face à la concurrence étrangère, mais je pense que dans le monde actuel, l'Etat a toujours un rôle à jouer", explique-t-elle. En effet, elle l'avait jugé " pas dans l'esprit des institutions de la Ve République ".

"Je connais François Fillon depuis très longtemps". Si elle se dit en accord avec François Fillon sur les questions régaliennes, elle souhaite marquer sa différence avec le vainqueur de la primaire de la droite sur les questions économiques: "Je suis surprise par ses choix libéraux, que certains qualifient d'ultralibéraux. On ne peut marginaliser le rôle de l'Etat au nom d'une théorie libérale", estime-telle. Présidente du RPR de 1999 à 2002, elle fut par ailleurs une figure majeure de la droite gaulliste.

Ancienne députée des Pyrénées-Atlantiques, elle était depuis le 22 novembre " en réserve " du parti Les Républicains, laissant ainsi présager une candidature à l'Élysée.

La députée européenne assure avoir "environ la moitié des promesses des 500 parrainages requis" pour pouvoir se présenter à l'élection présidentielle, et ce sans avoir effectué la moindre démarche.

Depuis son départ précipité du gouvernement en 2011, engluée dans une polémique pour avoir utilisé le jet d'un proche du dictateur tunisien Ben Ali, "MAM" a connu plusieurs échecs politiques successifs depuis. Seule "consolation": son élection au Parlement européen, en 2014. Et en juin, l'hypothèse d'une candidature avait déjà été évoquée.

A gauche, trois personnalités, Pierre Larrouturou (Nouvelle Donne), Sébastien Nadot (Mouvement des Progressistes, MdP) et Bastien Faudot (Mouvement républicain et citoyen, MRC) ont vu leur candidature à la primaire de la gauche organisée par le Parti socialiste (PS) recalées, a annoncé, jeudi, le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis. Et un mystérieux compte twitter - "Et si c'était M" - avait fait son apparition sur le réseau social. On sait désormais qu ise cachait derrière.

Recommande: