Un bébé victime de violences, son beau-père évoque "Super Nanny" — Dordogne

29 Novembre, 2016, 10:20 | Auteur: Aubrey Nash
  • Capture d’écran TF1

Une femme de 20 ans et son compagnon de 23 ans, soupçonnés de maltraitance, devront répondre le le 5 avril prochain, devant le tribunal correctionnel de Périgueux (Dordogne), de violences volontaires sur mineur par ascendant.

Auditionné au commissariat de Périgueux, le beau-père a indiqué avoir fessé le bébé "pour faire son éducation".

Un signalement a été émis par la crèche du bébé mardi 22 novembre. Il a ajouté que c'était "pour faire son éducation", relate le journal, et qu'il s'était inspiré des méthodes de "Super Nanny". Il a affirme s'être inspiré de l'émission "Super Nanny", bien que l'émission n'a jamais montré ou conseillé de tels sévices. Au moment de le confier au personnel de l'établissement des Arènes, des hématomes importants ont été remarqués sur ses fesses.

Selon ses dires, le prévenu aurait voulu faire comme Sylvie Jenaly, alias "Super Nanny ", dont l'émission fait polémique depuis qu'une thérapeute a accusé la nounou de violences éducatives. Sans hésiter, il a décidé de conduire le bébé à l'hôpital, pour faire constater ses blessures. L'examen médico-légal confirme que ces hématomes sont dus à des violences récentes.

La mère et le beau-père du bébé ont ainsi été convoqués mercredi dernier à l'hôtel de police et placés en garde à vue. La plus connue des nounous serait à l'origine d'une affaire sordide. Le parquet de Périgueux a pris en urgence une ordonnance de placement provisoire. Il en ressort que le beau-papa est décrit comme quelqu'un d' " impulsif, colérique, parfois brutal avec l'enfant de sa compagne", notent nos confrères de Ouest-France.

Recommande: