F1 : l'explication finale entre Rosberg et Hamilton (direct à 14h)

29 Novembre, 2016, 01:29 | Auteur: Ruben Ruiz
  • La Ferrari de Sebastian Vettel lors des essais libres du GP d'Abou Dhabi le 25 novembre 2016

Quand Webber est parti pour Jaguar, Rosberg a pris confiance en lui, montant sur son premier podium. en Australie en 2008, le jour d'une victoire d'Hamilton.

Si sa tactique a été un peu critiquée, Hamilton a néanmoins défendu la façon dont il a choisi d'aborder ce Grand Prix durant la conférence de presse d'après-course. Mais, avant ça, le départ a été quasiment sans incident. Au tour suivant, Rosberg passait lui aussi par la Pit Lane, perdant du temps pour laisser passer un Vettel rentrant au moment de repartir, mais il ressortait juste devant la Ferrari d'Iceman et dans le sillage immédiat de Verstappen tandis que Ricciardo ressortait dans le diffuseur de Kimi au tour suivant. Le Normand, qui pilotera une Force India l'année prochaine, s'élancera en 20e position, loin derrière son coéquipier Pascal Wehrlein, 16e. Dès lors, le Néerlandais a rallongé autant que possible son premier relais pour ne faire qu'un seul arrêt. On attendait une course stressante, palpitante, tendue jusqu'au bout, tout était au rendez-vous pour une vraie finale comme on les aime.

Il n'est pas inhabituel d'entendre Nico Rosberg emprunter la langue française pour répondre aux journalistes. En 2005, il devient champion d'Europe de F3 et passe en GP2. pour remplacer Rosberg, champion et promu en F1, dans l'écurie ART Grand Prix. Les deux Ferrari ont marqué à la culotte les Mercedes avec la même stratégie, mais c'est ensuite que ça va changer pour Sebastian Vettel. L'Allemand a également eu une pensée pour son père. "Vous avez besoin de quelqu'un comme Lewis (Hamilton)".

Hamilton a ralenti en fin de course pour augmenter les chances que Rosberg soit dépassé par d'autres pilotes. Son ingénieur lui a ordonné de faire des tours en 1'45 " 1 pour aller chercher la victoire.

Quand il lui a spécifiquement été demandé si Hamilton encourait des sanctions pour avoir ignoré les instructions qui lui avaient été données, Wolff a donné une réponse pour le moins évasive: "C'est quelque chose qui sera gardé en interne". L'Allemand est en bonne position, puisqu'il possède une avance relativement confortable (12 points) sur son coéquipier. Hamilton sera donc en pole devant Rosberg.

" Ce n'était vraiment pas la course la plus appréciable que j'aie connue, avec Max tout d'abord mais surtout avec ces gars qui me rattrapaient dans les derniers tours ", a déclaré le nouveau tenant du titre sur le podium.

Recommande: