Hanouna: le CSA engage une procédure de sanction contre C8

24 Novembre, 2016, 09:36 | Auteur: Sue Barrett

A force de jouer avec le feu, on finit par se brûler. C'est la question que se posaient Cyril Hanouna et son équipe, mardi soir. Il fera ensuite ses préconisations de sanctions - qui s'échelonnent de la sanction pécuniaire à la suspension de l'émission - au CSA. Ces derniers mois, le programme a dépassé plusieurs fois les bornes.

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel va sévir.

La ministre des Droits des femmes, Laurence Rossignol, des associations féministes et de nombreux téléspectateurs avaient saisi le CSA à propos de cette séquence. Elle le fait savoir aujourd'hui, à travers un communiqué aussi clair que persuasif.

Attaqué par les médias, Cyril Hanouna a répondu à ses détracteurs: " On ne fait pas l'émission pour les journalistes mais on respecte le CSA. c'est comme à l'école, on respecte le proviseur", ajoutant être prêt à être auditionné par le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel. Elle concerne exclusivement trois séquences. "Le Conseil a estimé que l'agression verbale de Cyril Hanouna à l'encontre de Mathieu Delormeau (l'un des chroniqueurs de TPMP), qualifié ce jour-là par l'animateur de " pleureuse " etgratifié d'un " ferme ta gueule ", " constituait un manque de retenue dans la diffusion de telles images susceptible d'humilier les personnes ". A la suite d'une séquence montrant une candidate affublée d'un collier de chien et d'une laisse, le CSA avait prononcé une interdiction aux moins de 10 ans. C'est l'étape qui précède une sanction éventuelle. Au sujet de cette séquence, le CSA a considéré ce mercredi qu'il y avait un problème de respect de la personne humaine. Quand ce n'est pas Jean-Michel Maire qui dérange en embrassant une jeune femme sur la poitrine sans son consentement, c'est Cyril Hanouna qui choque en enchaînant les humiliations en direct envers Matthieu Delormeau par le biais d'insultes et plus récemment d'une caméra cachée dans laquelle le présentateur, qui a commis un faux crime, compte lui faire porter le chapeau. Des personnalités politiques comme Laurence Rossignol, ministre des Familles, avaient également pris part au débat et signalé certaines séquences de l'émission au gendarme de la télévision. La seconde séquence qui vaut une mise en cause date du 3 novembre.

Matthieu Delormeau humilié. Le deuxième passage qui vaut à C8 une mise en garde remonte lui à l'émission du 27 septembre.

Recommande: