Erdogan accuse l'Allemagne et la Belgique de soutenir le PKK — Turquie

20 Novembre, 2016, 07:22 | Auteur: Lynn Cook

Des propos que le Premier ministre dénonce comme des "propos absurdes, mensongers et diffamatoires".

Michel a rappelé qu'il avait déjà déclaré au parlement que "la Belgique ne tolèrerait pas que le gouvernement turc exporte vers la Belgique ses conflits internes".

Le président Erdogan a prévenu lundi que la Turquie organiserait un référendum sur le processus d'adhésion à l'UE si aucune décision n'était prise par Bruxelles d'ici à la fin de l'année sur la suite des négociations.

Le président turc, qui s'est entretenu avec la presse avant son départ au Pakistan, s'en est également pris à l'Allemagne. Recep Tayyip Erdogan a affirmé avoir transmis à Angela Merkel des preuves démontrant que des fonds récoltés en Allemagne étaient destinés aux séparatistes kurdes.

La Turquie et les combattants kurdes, parmi lesquels le PKK, s'affrontent depuis trente ans.

Ankara a accentué sa répression en arrêtant au début du mois, plusieurs responsables et députés du principal parti prokurde, le HDP, accusés par le pouvoir d'être la "vitrine politique" du PKK.

L'ambassadeur de Turquie en Belgique, Mehmet Hakan Olcay, avait été convoqué dans la foulée aux Affaires étrangères.