Trump recevra Mitt Romney, envisagé comme secrétaire d'État

19 Novembre, 2016, 10:58 | Auteur: Lynn Cook
  • Le président américain s'est exprimé devant des étudiants péruviens à Lima le 19 novembre 2016

L'homme d'affaires avait alimenté l'inquiétude à Tokyo en évoquant pendant sa campagne la possibilité pour le Japon d'acquérir des armes nucléaires ou en réclamant que les alliés des États-Unis augmentent leur contribution financière pour le maintien de troupes américaines sur leurs territoires. Et vilipendé les traités de libre-échange comme le Partenariat transpacifique (TPP), cher à Tokyo pour contenir la puissance chinoise.

"Je trouve que c'est bien que le président élu rencontre des gens comme Mitt Romney", a déclaré le sénateur. Le dirigeant japonais était venu se rassurer concernant le futur des relations commerciales et sécuritaires entre les États-Unis et le Japon.

Pas sûr que ces sujets aient été abordés jeudi: la porte-parole du président-élu avait prévenu qu'aucune "discussion approfondie" ne pourrait avoir lieu tant que Donald Trump ne serait pas investi président.

Mais ce baptême du feu diplomatique intervient alors que Donald Trump multiplie les consultations - y compris parmi des Républicains qui l'avaient vivement critiqué pendant la campagne - pour choisir le successeur de John Kerry au département d'Etat. Il a été aperçu à la tour Trump jeudi matin.

La gouverneure républicaine de l'État de Caroline du Sud, Nikki Haley, fille d'immigrants indiens, est aussi parmi les prétendantes à ce poste. Pour la deuxième fois en quelques jours, il a consulté jeudi l'une des figures de la diplomatie internationale du XXe siècle: Henry Kissinger, âgé de 93 ans.

A défaut de nominations, les premières devraient être annoncées aux alentours de la fête de Thanksgiving, le 25 novembre, les spéculations vont bon train sur les prétendants aux postes-clés de la future administration.

A la foule de postes à pourvoir s'est ajouté jeudi celui de chef des renseignements, leur responsable actuel, James Clapper, ayant confirmé qu'il quitterait ses fonctions à la fin de son mandat fin janvier.

L'ancien rival des primaires, le sénateur conservateur Ted Cruz, a rendu visite à Donald Trump et pourrait être promu ministre de la Justice, selon l'agence Bloomberg.

Selon le Wall Street Journal, M. Trump pourrait désigner l'ancien gouverneur du Texas Rick Perry, ex-candidat aux primaires, au poste de ministre de l'Energie.

Donald Trump est sorti vainqueur de la présidentielle américaine de cette année.

Trump imposera-t-il sa tribu à la Maison Blanche?

Au moins 169 élus démocrates de la Chambre des représentants ont signé une lettre demandant à Donald Trump de renvoyer M. Bannon, dont la nomination "sape directement notre capacité à unir le pays".

Indiquant que son entretien de 90 minutes avec M. Trump, tenu dans la tour Trump à New York, s'était déroulé dans une "ambiance chaleureuse", M. Abe a fait savoir à la presse qu'ils avaient accepté de se rencontrer de nouveau "à un moment opportun pour une discussion plus large et plus profonde".

Recommande: