Manifestations anti-Trump dans les grandes villes — Etats-Unis

15 Novembre, 2016, 09:31 | Auteur: Sue Barrett
  • Une personne brandit une pancarte

Michelle Obama s'entretiendra aussi à huis clos avec la très discrète prochaine Première dame Melania Trump.

Quelques heures après une élection qui a surpris le monde entier, Donald Trump a fait son retour sur Twitter, l'une de ses armes préférées durant la campagne. L'élection de Donald Trump n'a pas entraîné de panique sur les marchés boursiers. Al Sharpton, célèbre figure new-yorkaise de la cause des Noirs aux Etats-Unis, estime que les manifestants devront emprunter aux républicains les techniques d'obstruction utilisées contre le gouvernement Barack Obama.

Ça fait quatre jours qu'il y a des manifestations anti-Trump dans la ville de Portland. Ils vont être très favorables au Deuxième amendement " de la Constitution, qui fait de la détention d'armes un droit pour chaque citoyen américain.

"C'est un grand honneur d'être à vos côtés et je suis impatient de vous retrouver de nombreuses fois à l'avenir", a commenté l'homme d'affaires. Il était apaisé et plein de bonnes idées.

"Je dirais (aux auteurs de ces agressions verbales ou menaces) ne faites pas ça, c'est terrible, parce que je vais réunifier ce pays", a-t-il expliqué.

Un autre prétendant cité à cette fonction est le patron de sa campagne et chef du site d'informations Breitbart News, Stephen Bannon, avec lequel la député française d'extrême-droite Marion Maréchal-Le Pen, nièce de la présidente du Front national, a dit samedi avoir l'intention de travailler. "La mission de notre équipe sera claire: assembler le groupe le plus hautement qualifié de responsables brillants, qui seront capables de mettre en oeuvre notre programme de changement à Washington", a expliqué Donald Trump dans un communiqué.

Stephen Bannon patron du site d'informations ultra-conservateur Breitbart ex directeur hénéral de ca campgane de Donald Trump à Grand Rapids Michigan le 7 novembre 2016-AFP  MANDEL NGAN
Manifestations anti-Trump dans les grandes villes — Etats-Unis

Hillary m'a appelé, et c'était un coup de fil absolument adorable. Dans sa première interview depuis son élection, il a également adoucit l'une de ses promesses phares de campagne en affirmant qu'il pourrait simplement "amender" et non abroger la loi d'assurance-maladie surnommée Obamacare.

Cette foule majoritairement jeune s'est rassemblée à Union Square avant de marcher vers la tour Trump, résidence et quartier général de l'équipe de campagne du magnat de l'immobilier devenu star de la télé-réalité, située sur la Cinquième avenue.

Au cours de cet entretien, le président élu, qui prendra ses fonctions le 20 janvier, a confirmé qu'il nommerait à la Cour suprême des juges anti-avortement et favorables au port d'armes à feu. Le futur vice-président Mike Pence prend la tête de cette nouvelle équipe, à la place du gouverneur du New Jersey Chris Christie, qui fut l'un des principaux ralliements du milliardaire lors de la campagne présidentielle. Plus surprenant, trois enfants adultes de Donald Trump - Ivanka, Donald Jr et Eric - en font aussi partie, ainsi que le mari d'Ivanka, Jared Kushner.

Les républicains ont gardé le contrôle des deux chambres lors des élections mardi, ce qui donne les coudées franches à Donald Trump pour gouverner. Il a aussi recruté des lobbyistes, profession dont il avait également dit pis que pendre.

Dans la journée, une association de défense des droits civils des musulmans américains a dit suivre de près des rapports d'incidents visant des musulmans aux Etats-Unis depuis la victoire du candidat républicain Donald Trump.

Après avoir parlé avec la Britannique Theresa May et l'Israélien Benjamin Netanyahu, le président-élu s'est entretenu avec le président français François Hollande notamment de Syrie et de climat.

Recommande: