Le camp a été totalement démantelé — "Jungle" de Calais

06 Novembre, 2016, 02:51 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Des policiers s'interposent face à des jeunes à bicyclette dans la Jungle de Calais en cours d'évacuation le 27 octobre 2016           François NASCIMBENI- AFP

François Hollande a salué une opération "humaine et digne, mais aussi efficace et ferme" et assuré les habitants de Calais qu'il n'y aurait "pas de réinstallation sur la lande". La tâche s'annonçait encore importante avant la fin des travaux, annoncée pour lundi soir. "Depuis le mois d'octobre 2015 ce sont 13 000 migrants qui auront été orientés à partir de Calais vers des centres d'accueil", en comptant ceux, "plus de 5 000", qui ont été évacués de lundi à mercredi dernier, a-t-il souligné.

Le démantèlement total de la "Jungle" de Calais s'est achevé hier vers 17 h 45, mais le gouvernement doit encore gérer le cas de près de 1 500 mineurs isolés mis à l'abri à proximité. Il a affirmé s'être "entretenu avec la Première ministre britannique (.) pour que les Britanniques accompagnent ces mineurs dans ces centres et puissent prendre leur part pour ensuite les accueillir au Royaume-Uni".

Le premier véhicule, avec 43 mineurs à bord, a quitté peu avant 08H30 pour Carcassonne et Bolquère (Pyrénées-Orientales) l'enceinte du Centre d'accueil provisoire (CAP), composé de conteneurs, où résident les mineurs. Et ce bien qu'entre 200 et 300 mineurs isolés aient déjà été transférés en Grande-Bretagne.

Tous ces jeunes gens sauront dans les semaines à venir si leur dossier de transfert a été finalement accepté par les autorités britanniques.

Pétrole: les statistiques américaines pèsent toujours
Enfin, l'Opep n'a toujours pas indiqué comment elle comptait réduire sa production, en vue du rétablissement annoncé de ses quotas.


Concernant les migrants qui ont afflué ces derniers jours dans la capitale, le président a déclaré que "nous aurons à les évacuer (.) parce que ça ne peut pas être une situation durable".

Des associations, dont L'Auberge des migrants et le Secours catholique ont, elles, affirmé qu'entre 2.000 et 3.000 migrants ayant fui la Jungle pour se réinstaller ailleurs, dans le Calaisis ou à Paris, destination confirmée par la police aux frontières. Des centaines de tentes igloo s'entassent désormais sur plus de 700 mètres sur le terre-plein de l'avenue de Flandres.

Le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve et son homologue du Logement et de l'Habitat durable Emmanuelle Cosse indiquent dans un communiqué avoir pris connaissance avec surprise des déclarations de Mme Rudd. "Nous allons faire la même opération que pour Calais mais dans des conditions différentes", a assuré samedi M. Hollande.

Des informations recueillies de plusieurs sources, mais non confirmées officiellement, font en effet état de l'affrètement ces jours prochains de nombreux cars pour conduire les jeunes du CAP vers des Centres d'accueil et d'orientation pour mineurs. "Ce gouvernement ne renverra pas en Syrie ni en Irak les chrétiens d'Orient, ni les Yézidis, ni les victimes de Daech", avait-il ajouté, ce qu'a confirmé samedi François Hollande.

Recommande: