L'armée irakienne est entrée dans Mossoul

06 Novembre, 2016, 00:29 | Auteur: Lynn Cook
  • Les forces irakiennes très proches de la périphérie de Mossoul

Ce mardi, les forces irakiennes ont repris au groupe djihadiste Etat islamique (EI) un village collé aux quartiers de l'est de Mossoul, avant d'entrer dans la ville, deux semaines après le début de l'offensive.

Les forces spéciales irakiennes sont entrées mardi dans le bâtiment de la télévision de Mossoul, a annoncé un commandant du service de contre-terrorisme (CTS).

Une libération qui ne fait cependant que commencer.

C'est à Mossoul, en juin 2014, que le chef de l'EI Abou Bakr al-Baghdadi avait proclamé un "califat", une annonce qui avait provoqué la stupéfaction dans le monde. "Dès qu'ils (les forces irakiennes) avancent, ils (les kamikazes) sortiront à leur rencontre", a dit un jihadiste sur les ondes, dans une conversation entendue par un journaliste de l'AFP présent avec l'armée. En effet, 25 000 personnes auraient été transportées autour d'Hamam al-Alil, au sud de Mossoul, pour les rapprocher de la ville. On peut voir des combattants de Daech tirer en direction des forces irakiennes et se déplacer en voitures entre les allées du quartier. Près de 8000 familles ont déjà été enlevées, probablement pour servir de boucliers humains. Selon un général américain, 900 jihadistes ont été tués durant les dix premiers jours de l'opération. Ou elles peuvent avancer seules dans les quartiers orientaux, en partie désertés par les jihadistes qui se sont repliés à l'ouest du Tigre, le fleuve qui traverse la ville, où leurs positions sont plus solides. Mais les combattants du contre-terrorisme devront attendre le renfort d'autres unités avant de mener une attaque concertée pour avancer vers le centre-ville, selon des experts.

Les forces irakiennes devraient tenter d'ouvrir des couloirs humanitaires pour que les civils puissent fuir la ville, peuplée d'environ 1,5 million d'habitants selon l'ONU.

Depuis le lancement de la bataille pour la reprise de Mossoul, près de 18 000 personnes auraient fui leur foyer -au total, elles pourraient être plus d'un million, ce qui fait craindre le pire pour leurs conditions de vie car il n'y a pas d'installations prévues pour accueillir un aussi grand nombre de réfugiés.

Selon lui, Daech est en train de transférer ses forces de l'ouest à l'est de Mossoul pour renforcer ses positions. Dans les villages alentours déjà libérés de l'EI, les habitants n'ont pu rejoindre leurs domiciles en raison du travail de détection des bombes et des mines qui reste à effectuer.

Confirmant qu'un déploiement était en cours, le ministre turc de la Défense a expliqué ce mouvement de troupes par des "développements régionaux importants", en référence à l'offensive irakienne contre le groupe Etat islamique (EI) dans le nord de l'Irak et les opérations turques contre les rebelles kurdes dans le sud-est de la Turquie.

Bataille de Mossoul, jour 5 à jour 6 de l'offensive.

Recommande: