Fin du psychodrame, le Parlement wallon accepte la signature du traité — CETA

06 Novembre, 2016, 00:30 | Auteur: Sue Barrett

Surtout, le texte actuel acte une ouverture totale aux marchés européens d'ici 7 ans. Ce que n'a pas manqué de rappeler Charles Michel, le Premier ministre belge.

Le quotidien indique que les Wallons, de même que la région de Bruxelles, ont obtenu la garantie que le traité n'affectera pas leur système de sécurité sociale. Ce volumineux traité prévoit une longue série de mesures afin de faciliter les échanges commerciaux entre les deux continents. De La Libre Belgique au Monde en passant par Libération, nombreux sont les médias à décortiquer l'accord belge. Le Parlement de Wallonie se réunira à Namur (sud) vendredi à 11H00 (09H00GMT), un vote devant intervenir à partir de 15H30 (13H30 GMT).

Avec la fin du veto de la Belgique, plus rien n'empêche les 28 États membres de l'UE de signer le traité.

C'est jeudi, le jour même où Justin Trudeau, le Premier ministre canadien, aurait dû, théoriquement, signer le fameux accord à Bruxelles, qu'après de longues tractations, ils ont finalement annoncé être parvenus à s'entendre sur un texte avec les autorités fédérales du pays. A ce stade, le chef de la diplomatie canadienne, Stéphane Dion, a donc sobrement salué l'accord, y voyant une "excellente nouvelle.si cela se concrétise ". En attendant, les amendements obtenus enfonce un nouveau clou dans le cercueil du TTIP, le grand accord négocié entre l'Union et les États-Unis qui est bien plus controversé.

Le Bataclan rouvrira le 12 novembre avec un concert de Sting
Le propriétaire du Bataclan a confirmé ce vendredi la réouverture du Bataclan , le 12 novembre prochain avec un concert de Sting. La direction a voulu "tout changer, car on a décidé de ne rien garder de cette nuit abominable".


Les opposants belges au CETA s'opposent notamment au mécanisme d'arbitrage (ICS) instauré par le traité en cas de conflit entre un investisseur et un Etat.

Après deux semaines de psychodrame, l'accord de libre échange avec le Canada a été officiellement validé par l'Union européenne. La Belgique peut désormais dire à ses 27 partenaires de l'Union européenne qu'elle est prête à les rejoindre en apposant son paraphe au bas du traité. "Pour l'instant, aucune nouvelle date n'est fixée", a affirmé cette source à l'AFP.

Donald Tusk, président du Conseil européen a fait savoir sur Twitter qu'il ne "contacterait le Premier ministre (canadien) Justin Trudeau qu'une fois toutes les procédures finalisées par la signature", lit-on sur le site d'Europe 1. " C'est une idée ", a concédé vendredi le porte-parole de la Commission européenne.

"La messe est encore loin d'être dite", juge Jean Quatremer dans les colonnes de Libération. La signature belge ne permet en effet que l'application provisoire du traité et non sa ratification définitive. Il rappelle qu'une "quarantaine de Parlements nationaux et régionaux, plus celui de l'UE" devront ratifier le CETA. L'UE et le Canada se sont mis d'accord pour ouvrir la voie à un recours arbitral à la place de la justice traditionnelle des Etats. "Tout ce qui concerne les investissements et le tribunal arbitral restera en suspens jusqu'à l'entrée en vigueur définitive", précise Jean Quatremer.

Recommande: