Début de l'évacuation d'un campement de 3000 migrants à Paris

06 Novembre, 2016, 02:41 | Auteur: Lynn Cook
  • Camp de migrants de Stalingrad à Paris: une évacuation est programmée

Derrière eux: tentes ouvertes, matelas jonchés de feuilles, déchets.

"On emmène les gens où?" "Ça fait un mois que j'étais ici dans une tente, c'est bien de partir ", a expliqué Khalid, 28 ans.

Ce camp a déjà été évacué en juillet et en septembre.

Alors que le thermomètre chute, que la varicelle a fait son apparition dans le campement et que l'échéance de la prochaine présidentielle dans six mois se rapproche, les autorités ont décidé de "mettre à l'abri" ses occupants. Malgré ces évacuations successives, le campement s'est rapidement reconstitué au cours des dernières semaines. Installé boulevard Ney, dans le 18 arrondissement, ce centre de transit a pour vocation de faire éviter aux migrants les nuits à la rue. Plusieurs centaines d'hommes étaient regroupés peu avant 6 heures, leur sac à la main, derrière un cordon de gendarmes, quai de Jemmapes, dans une partie du camp abritant des Afghans. "On a les places pour héberger tout le monde (.) Ca se passe bien, il y a peu de familles", a-t-elle déclaré.

Près de 600 membres des forces de l'ordre étaient mobilisés pour cette opération. Celle-ci vise à orienter plusieurs centaines de personnes vers 74 centres d'hébergement en Ile-de-France, plus des gymnases, selon le préfet de la région Jean-François Carenco. Le premier est parti vers 06H20 (05H20 GMT), a constaté une journaliste de l'AFP.

" "Baghdadi appelle ses troupes à " tenir " Mossoul
Conscientes de la ténacité de l'ennemi, les troupes irakiennes ont donc préparé avec soin leur assaut sur le bastion de l'EI. La bataille pour le contrôle de la ville de Mossoul , dans le nord de l'Irak , est actuellement à un tournant crucial.


L'évacuation a débuté avec les 500 migrants originaires d'Afghanistan.

Depuis juin 2015, les campements se sont régulièrement reconstitués dans les quartiers proches de la gare du Nord, alimentés par des arrivées depuis la Méditerranée et des aller-retours entre la capitale et Calais.

Pour plusieurs associations, le grossissement de Stalingrad s'expliquait d'ailleurs par des reports depuis la "Jungle", avec l'arrivée de migrants cherchant un passeur pour la Grande-Bretagne. Une thèse réfutée par le gouvernement, pour qui les migrants sont venus sur ces campements dans l'attente d'une évacuation.

Elle a notamment annoncé que le centre pour réfugiés de La Chapelle, au nord de Paris, ouvrirait dans les tout prochains jours.

Dans le détail, 5132 adultes ont été envoyés dans des centres d'accueil et d'orientation (CAO) en régions et 1932 mineurs ont été pris en charge à l'issue de l'opération menée fin octobre sur ce campement, a indiqué le ministre lors d'un colloque organisé par France terre d'asile à Paris.

Recommande: