Prix littéraires. Le Goncourt pour Leïla Slimani, le Renaudot pour Yasmina Reza

05 Novembre, 2016, 04:24 | Auteur: Sue Barrett
  • Le Goncourt pour Leïla Slimani le Renaudot pour Yasmina Reza

Interrogée vendredi 4 novembre sur France inter après l'arrestation de deux jeunes femmes mineures qui seront jugées pour homosexualité, Leïla Slimani appelle les Marocains à se rebeller.

Dans un dispositif romanesque bien établi, Yasmina Reza parvient à asseoir toute sa panoplie de cruauté théâtrale, poursuit-il en substance.

"La législation au Maroc est complètement moyenâgeuse, complètement déconnectée de la réalité", a ajouté la Franco-Marocaine, qui a reçu jeudi le Goncourt, le plus prestigieux prix littéraire francophone, pour Chanson Douce (Gallimard).

"Chanson douce", deuxième livre de Leïla Slimani et grand succès de librairie, a été choisi dès le 1er tour avec six voix sur dix.

"Dans ce roman, Elisabeth, personnage central du roman, décide d'aider son voisin à maquiller le meurtre de sa femme".

Le bébé a été assassiné par sa nourrice, Louise, une "perle", dévouée, discrète et volontaire, le genre de nounou que tous les parents recherchent.

Leïla Slimani va remonter le cours du temps et tirer un à un les fils de la tragédie. "Pour moi, 'Babylone', c'est le monde des disparus, des émotions qu'on aurait pu vivre, de toute cette humanité derrière nous", expliquait récemment la romancière et dramaturge, auteur français le plus joué dans le monde.

Audrey Azoulay salue également Aude Lancelin, lauréate du Prix Renaudot Essai 2016 pour Le monde libre (Les liens qui libèrent) et Stéphanie Janicot, lauréate du Prix Renaudot Poche pour La mémoire du monde: intégrale (Le Livre de poche).

Recommande: