2 conseillers militaires américains tués — Jordanie

05 Novembre, 2016, 05:54 | Auteur: Lynn Cook
  • Des policiers à l'endroit où un écrivain controversé Nahed Hattar a été assassiné le 25 septembre 2016 devant un tribunal d'Amman

L'armée jordanienne a précisé de son côté qu'un officier jordanien avait été blessé dans cette fusillade survenue à l'entrée de la base aérienne du roi Faisal, à al-Jafr. Les autorités locales comme celles américaines l'ignorent pour le moment.

Un responsable américain a indiqué à l'AFP: "Trois militaires américains au total ont péri aujourd'hui en Jordanie".

Un responsable jordanien a déclaré à l'AFP que la base du roi Faisal servait de camp d'entraînement pour des militaires de " différentes nationalités ", sans donner d'autres précisions.

Jordanie: deux formateurs américains tués par balles sur une base militaire Amman - Deux instructeurs américains ont été tués et un autre blessé vendredi dans un échange de tirs avec des militaires jordaniens à l'entrée d'une base militaire aérienne dans le sud du royaume, a annoncé l'armée jordanienne. D'après un second responsable américain, c'est un Jordanien qui a ouvert le feu sur le véhicule où se trouvaient des militaires américains sans que l'on sache s'agissait-il d'une volonté "délibérée" de tuer les soldats ou d'un "malentendu".

Le nombre de formateurs américains tués lors d'un échange de coups de feu en Jordanie s'est élevé à trois, a rapporté Petra, l'agence de presse officielle.

Une enquête a été ouverte pour déterminer les circonstances et les causes de l'incident, a-t-on ajouté de même source.

Dans ce communiqué, l'armée fait état de deux formateurs américains tués.

Interrogée au sujet de la thèse d'une attaque terroriste, cette source a indiqué que "l'incident semble différent des méthodes utilisées dans les attaques terroristes".

"Nous avons reçu des informations sur un incident de sécurité impliquant le personnel américain". Le royaume de Jordanie entretient des relations très étroites avec les Etats-Unis, notamment dans le domaine militaire.

En novembre 2015, deux formateurs américains et un Sud-africain avaient été tués par un policier jordanien dans un centre d'entraînement de la police à l'est d'Amman. L'un contre les services de renseignements, qui a fait cinq morts et l'autre contre des gardes frontières, revendiqué par l'EI, qui avait tué sept personnes.

Recommande: