Turquie : plus de 10 000 fonctionnaires limogés

03 Novembre, 2016, 00:54 | Auteur: Lynn Cook
  • Turquie : plus de 10 000 fonctionnaires limogés

La purge sévit toujours dans la société civile.

En réponse à la foule qui réclamait le rétablissement de la peine de mort, évoqué depuis le coup d'Etat manqué du 15 juillet, pour les putschistes, le président Recep Tayyip Erdogan avait déclaré samedi: "C'est pour bientôt, si Dieu le veut".

La vaste purge entreprise dans différents milieux n'épargne pas la fonction publique.

Les autorités turques ont limogé plus de 10.000 fonctionnaires supplémentaires dans le cadre des enquêtes ouvertes après la tentative de coup d'Etat en juillet, selon deux décrets, qui annoncent par ailleurs la fermeture de plusieurs médias prokurdes.

Les chiffres connus sont impressionnants. L'arrestation par la police, lundi, d'une douzaine d'employés dont le rédacteur en chef du quotidien Cumhuriyet, a suscité émotion et réactions à l'intérieur comme à l'extérieur du pays.

La presse d'opposition, bête noire du régime, est particulièrement visée. Treize mandats d'arrêt ont été lancés à l'encontre de journalistes et responsables de la publication.

Le leader de la droite nationaliste turque, qui compte 30 sièges au Parlement, a toutefois affirmé mardi qu'il était prêt à soutenir le retour à la peine de mort si le gouvernement soumettait une telle proposition, rendant théoriquement possible un référendum sur la question. Fethullah Gülen dément toute implication. Le chiffon rouge de la peine capitale semble plutôt être agité par démagogie à l'intention des partisans d'Erdogan.

Le prédécesseur de Sabuncu à la rédaction en chef du journal, Can Dündar, a été condamné à cinq ans et dix mois de prison pour divulgation de secrets d'Etat pour avoir publié une vidéo montrant, selon le journal, une unité des services de renseignement turcs acheminant des armes par camions vers la Syrie en 2014.

Recommande: