Présidentielle: Mais elle sort d'où, la rumeur Ségolène Royal candidate?

25 Octobre, 2016, 00:28 | Auteur: Sue Barrett
  • Présidentielle: Mais elle sort d'où, la rumeur Ségolène Royal candidate?

"Si c'était gagnable, on ne viendrait pas me chercher", fait-elle valoir.

Dans le Journal du Dimanche, Ségolène Royalassures'"amuser" des rumeurs: "J'écoute, j'observe". Tous ses amis, les faux mais aussi les vrais, sont désormais trop occupés à tenter de trouver un plan B pour la primaire de la gauche, tant une candidature Hollande ressemblerait à un suicide en direct. L'ex-candidate de 2007 souligne que "pour l'instant, c'est François Hollande qui est candidat" - bien que le chef de l'État n'ait pas encore annoncé sa candidature et qu'il ne décolle pas dans les sondages.

Pour autant, son ancienne compagne et mère de ses quatre enfants prend garde de ne pas se déclarer candidate, et veut "garder l'échéance de décembre " qu'il s'est fixée pour annoncer s'il se représente, ou non.

Comme la plupart des opposants, Ségolène Royal estime que l'alternative à Notre-Dame-des-Landes (la rénovation et l'agrandissement de Nantes-Atlantique), n'avait pas fait l'objet d'une étude indépendante."On est bloqué, je ne vous le fais pas dire. Il faut que la situation soit vraiment désespérée, pour que ceux qui m'ont combattue me redécouvrent", ironise-t-elle. "Mon objectif, c'est de continuer ce que je fais avec la COP (conférence internationale sur le climat) et de m'impliquer plutôt à l'international", assure-t-elle, à deux semaines de la COP22, prévue en novembre à Marrakech. Après les déclarations fracassantes de Ségolène Royal appelant à "arrêter les frais", Manuel Valls s'était fendu d'un recadrage en règle, appelant sa ministre à respecter le vote des citoyens landais. "Le moment n'est pas venu, il ne faut pas accélérer", ajoute la ministre, qui avait perdu la primaire de la gauche en 2011, quatre ans après sa défaite au second tour de la présidentielle face à Nicolas Sarkozy. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP.

Recommande: