Les médias célèbrent leurs "réfugiés héros" — Allemagne

22 Octobre, 2016, 08:10 | Auteur: Sue Barrett
  • Les médias célèbrent leurs

TERRORISME Un réfugié syrien de 22 ans, suspecté de préparer une attaque terroriste, a été arrêté dans la nuit de dimanche à ce lundi...

"Nous avons réussi, (nous sommes) vraiment ravis: l'homme soupçonné de terrorisme (Jaber) Albakr a été arrêté au cours de la nuit à Leipzig", en Saxe, dans l'est du pays, a déclaré la police sur Twitter.

D'après le site Spiegel Online, la police a appris qu'il se trouvait à Leipzig et l'a arrêté dans l'appartement occupé par deux Syriens, auprès desquels Albakr avait cherché de l'aide. Il lui aurait demandé de l'héberger selon le journalDer Spiegel (lien en allemand), puis aurait été dénoncé par ce dernier après avoir découvert qu'il s'agissait du Syrien recherché par la police allemande. Une conférence de presse de la police est prévue à 11H30 GMT. "Tout indique que le suspect avait l'intention de commettre un attentat islamiste", a-t-il annoncé.

Selon plusieurs médias allemands, il s'agit de 500 grammes de TATP, la substance prisée des djihadistes de l'EI, qui peut être fabriquée avec des produits disponibles dans le commerce. La route empruntée par le jeune homme pour arriver en Allemagne serait un indice de son importance au sein de l'EI: Albakr n'a pas pris le chemin habituel des réfugiés, via Lesbos ou Leros. Durant le week-end, les contrôles de sécurité ont été renforcés dans les aéroports et gares du pays, et plus particulièrement à Berlin.

Le jeune homme, qui a obtenu l'asile provisoire en avril 2015, n'avait pas éveillé de soupçons précédemment, ont précisé les autorités. Car l'homme faisait depuis un moment l'objet d'une surveillance du renseignement intérieur.

C'est ce dernier du reste qui a donné l'alerte en conseillant vendredi à la police locale d'intervenir en raison d'un risque imminent de passage à l'acte. Les médias allemands évoquent une "bourde". Les forces de l'ordre seraient pratiquement tombées nez à nez avec le fugitif en s'approchant de son habitation et auraient tenté sans succès de le stopper en tirant un coup de semonce.

Une policière ferme la porte brisée d'un immeuble du quartier Yorckgebiet de Chemnitz, le 9 octobre 2016, lors de la poursuite de Jaber Albakr, un fugitif syrien soupçonné de préparer un attentat. Cette année, ce nombre est en baisse: l'Allemagne a ainsi accueilli entre janvier et septembre 213'000 candidats à l'asile, une baisse "considérable" par rapport aux 890'000 arrivées de 2015, a indiqué mercredi le ministre de l'Intérieur, Thomas de Maizière.

D'après M. Michaelis, la police a trouvé dans l'appartement, entre autres, deux détonateurs et plusieurs centaines de grammes d'explosifs sous forme de cristaux.

Ces actes ont contribué à nourrir l'inquiétude dans une partie de l'opinion à l'égard des demandeurs d'asile, malgré les appels des autorités à ne pas céder aux amalgames, et à doper la droite populiste anti-migrants.

Recommande: