Le Préfet demande le changement d'itinéraire — Marche de l'opposition

15 Octobre, 2016, 02:24 | Auteur: Sandy Vega
  • Après la marche du 14 des plaintes à Dakar Abuja Londres et New York annonce l’opposistion

Quand, hier, votre site prévoyait le schisme entre le Préfet de Dakar et la Coalition " Mankoo Wattu Seneegal " et ce, du fait que même si la marche allait être autorisée, il n'en demeure pas moins que l'Autorité administrative pourrait refuser l'itinéraire choisi par l'opposition.

L'opposition qui maintient sa décision, avait annoncé qu'elle marchera avec ou sans autorisation.

Ainsi, arrivés à la place Doudou Ndiaye Rose, en face des locaux de la Radiodiffusion Télévision sénégalaise (RTS), d'où ils comptaient ensuite se rendre au ministère de l'Intérieur, les manifestants ont été stoppés net par les policiers.

Reste à savoir quelle appréciation en fera l'autorité.

"Marche du Front Manko Wattu Sénégal ce 14 octobre-L'itinéraire de la discorde", note Sud Quotidien. (...) Cet arrêté est totalement en porte à faux avec les droits constitutionnels des citoyens, c'est la raison pour laquelle nous maintenons notre marche dans la trajectoire demandée, parce que nous n'accepterons plus que les droits des citoyens sénégalais soient piétinés.

"Nous avons sollicité de l'État, de l'administration et des forces de sécurité un encadrement approprié de notre marche conformément à nos droits constitutionnels. Il faut que l'État respecte les citoyens et que les citoyens respectent aussi la Constitution". "Combien de manifestations, prévues hors de la zone concernée par cet arrêté du ministre Ousmane Ngom, ont été interdites malgré tout". Mais nous avons réfuté cet arrêté. Cette manifestation a été interdite. Il y a trois jours, les organisations de la société civile de ce pays ont voulu faire leur manifestation sur la place de l'Obélisque qui est à des kilomètres de cette zone qu'on dit interdite de manifestations par un arrêté du ministère de l'Intérieur. C'est dans ces conditions que cet arrêté a été pris par le ministre de l'intérieur d'alors, Ousmane Ngom.

Recommande: