Arrestation du fugitif syrien soupçonné de préparer un attentat — Allemagne

13 Octobre, 2016, 02:52 | Auteur: Lynn Cook

Selon Bild et l'agence de presse allemande DPA, il a été retrouvé pendu dans sa cellule.

Djaber Albakr ne se trouvait pas dans l'appartement qui a été fouillé hier, a indiqué Kathlen Zink, également de la police criminelle de Saxe.

Un complice présumé, syrien comme lui, a été arrêté. Selon le parquet anti-terroriste allemand, "tout indique que le suspect avait l'intention de commettre un attentat islamiste". Il a été interpellé à Leipzig dans la nuit de dimanche à lundi dans l'appartement d'un autre Syrien qui avait accepté de l'héberger avant d'alerter la police. Les deux autres personnes ont été remises en liberté. Leipzig se trouve non loin de la ville de Chemnitz où résidait Jaber Albakr en tant que réfugié depuis plus d'un an et où des explosifs avaient été trouvés samedi dans le logement qu'il occupait.

Environ un kilo de produits chimiques et des détonateurs et ustensiles pouvant servir à la fabrication de bombes tuyau auraient aussi été saisis, selon le quotidien Die Süddeutsche Zeitung. Selon certains médias locaux, il serait en contact avec Daesh.

"Nous avons suivi plusieurs pistes, mais aucune n'est malheureusement probante", a déclaré dimanche Tom Bernhardt, porte-parole de la police criminelle.

"Nous étions en train de préparer l'intervention lorsqu'il a quitté l'immeuble", a dit la police.

Ces louanges interviennent alors que depuis des mois les populistes de droite gagnent en popularité notamment en faisant campagne sur le danger que représentent, à leurs yeux, les 890.000 demandeurs d'asile arrivés en 2015, en grande majorité des musulmans.

La police allemande a annoncé tôt ce matin que le jeune fugitif, soupçonné de préparer un attentat, a été arrêté.

A Chemnitz même, la police a dit vérifier "plus de 80 renseignements jugés sérieux" mais reconnu ne "pas avoir de piste brûlante".

De nombreux contrôles policiers avaient été mis en place, là à l'entrée de l'aéroport Berlin-Schoenefel.

Les autorités allemandes pensent avoir déjoué à ce jour au moins trois attentats jihadistes cette année dans le pays.

Le mois dernier, trois porteurs de papiers syriens, arrivés en Allemagne par la même filière que les auteurs des attentats de Paris, avaient été arrêtés dans des foyers de réfugiés.

En juillet dernier, l'Allemagne a connu deux attaques revendiquées par Daech: un attentat suicide commis par un Syrien de 27 ans, débouté de sa demande d'asile, qui a fait 15 blessés, ainsi qu'une attaque à la hache perpétrée par un demandeur d'asile afghan de 17 ans, qui a fait cinq blessés.

Recommande: