Primaire à droite : l'écart se creuse entre Alain Juppé et Nicolas Sarkozy

10 Octobre, 2016, 00:58 | Auteur: Lynn Cook

Arrivent ensuite Nathalie Kosciusko-Morizet 4,5% (+1,5 point), Jean-François Poisson 1,5% et Jean-François Copé 1%. Entre la diffusion à la télévision d'un documentaire sur Bygmalion, l'apparition de nouveaux éléments sur un supposé financement libyen de sa campagne de 2012, la publication par Patrick Buisson d'un livre dans lequel cet ancien conseiller occulte de l'ex-président dresse de lui un portrait à charge, Nicolas Sarkozy a fait face à une véritable "offensive", assure-t-on dans son camp.

"Alors que l'écart Juppé-Sarkozy n'était plus que de 5 points (37% contre 32%) avant le 26 septembre, il s'est recreusé depuis pour atteindre huit points", souligne l'institut de sondage.

Nicolas Sarkozy reste toutefois en tête au premier tour auprès des sympathisants de droite (hors FN), avec 39% des intentions de vote au premier tour (+6 points), contre 35% (+2 points) pour le maire de Bordeaux.

S'agissant du deuxième tour de la primaire, l'avantage reste très net pour Alain Juppé chez les électeurs certains d'aller voter, avec 59,5% des intentions de vote (+0,5 point) contre 40,5% (-0,5 point) pour Nicolas Sarkozy.

En un mois, ce dernier perd à nouveau cinq points dans les intentions de vote au premier tour (28%), alors qu'Alain Juppé, déjà favori de cette compétition, en gagne trois (42%), si l'on s'en tient au scénario d'une primaire qui rassemblerait près de 3.2 millions d'électeurs. Avec 39 %, il le devance de 8 points chez les électeurs se déclarant " certains " d'aller voter, selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour le 13 h 15 de France 2 publié dimanche.

Alors que l'ancien chef de l'État, Nicolas Sarkozy, apparaît toujours distancé par le maire de Bordeaux, Alain Juppé, dans la course à la primaire à droite, le politologue Stéphane Rozès a estimé dimanche 9 octobre sur franceinfo que les soutiens d'Alain Juppé n'avaient "pas d'intérêt à créer la suspicion" sur les conditions dans lesquelles la primaire va se dérouler.

Enquête d'intentions de vote auprès des électeurs potentiels et certains de la primaire réalisée en six vagues hebdomadaires du 1er septembre au 6 octobre.

Elles ont été menées auprès d'un échantillon représentatif de 6.089 personnes âgées de 18 ans et plus, dont 1.790 personnes inscrites sur les listes électorales comptant aller voter et 680 absolument certaines de le faire. La marge d'erreur étant de 1,15 à 2,6 points suivant le résultat. Et 71 % des personnes interrogées dans cette enquête considèrent que le vainqueur de la primaire de la droite sera le prochain président de la République.

Recommande: