Verizon voudrait un rabais de 1 milliard de dollars — Rachat de Yahoo!

09 Octobre, 2016, 03:30 | Auteur: Lynn Cook
  • Tim Armstrong d'AOL  Verizon négocie avec Yahoo pour baisser d'un milliard de dollars le prix d'acquisition de la société Internet

La communication pas forcément claire de Yahoo et de sa CEO Marissa Mayer sur sa connaissance ou non du piratage avant qu'il soit mis au grand jour ne rassure pas et pourrait peser lourd dans une éventuelle renégociation du montant. Selon certaines sources, l'opérateur entend exiger un rabais de 1 milliard de dollars sur le prix d'achat original de 4,8 milliards de dollars pour la société Internet. Ce fut d'abord l'annonce d'une attaque qui a compromis quelques 500 millions de comptes d'utilisateurs, suivi plus récemment d'un article publié par Reuters rapportant que Yahoo a fourni aux autorités américaines un accès à tous les e-mails entrants de ses clients l'année dernière. Chez Verizon, on pense que la valeur de Yahoo a été diminuée avec ces rapports plutôt accablants, alors que chez Yahoo, on préférerait bien sûr que Verizon paye les 4,8 milliards de dollars, comme prévu initialement. Tim Armstrong, patron d'AOL qui est la filiale de Verizon dans laquelle serait intégrée Yahoo, ne s'en est pas caché au New York Post. Le dirigeant est particulièrement contrarié au sujet des dissimulations et indique qu'il peut abandonner la transaction s'il n'obtient pas une réduction du prix.

Si le repreneur a attendu d'en savoir plus sur ce piratage, son ampleur et les nouvelles révélations sur l'espionnage des emails des utilisateurs pour le compte d'agences gouvernementales l'amène à réagir.

Les financiers expliquent de leur coté que Verizon peut choisir de se retirer de l'accord après que Yahoo ait révélé le mois dernier qu'il avait été piraté en 2014.

Recommande: