L'OCDE revoit à la baisse ses prévisions pour la France — Croissance

25 Septembre, 2016, 01:33 | Auteur: Aubrey Nash
  • L'OCDE a abaissé les prévisions de croissance du Royaume Uni après le vote en faveur du Brexit

"Le ralentissement prononcé des échanges internationaux met en relief les préoccupations relatives à la santé de l'économie et les difficultés à s'extraire du piège de la croissance molle", a déclaré dans un communiqué Catherine Mann, chef économiste de l'OCDE. Ainsi, les échanges, l'investissement, la productivité et les salaires en subissent les conséquences. "Mais pas seulement. De plus en plus controversés, les taux d'intérêt exceptionnellement bas et dans certains cas négatifs appliqués par les banques centrales pour relancer l'inflation et ainsi doper la croissance présentent de plus en plus de risques financiers". La déconnexion entre la hausse des prix des obligations et des actions et entre la détérioration des anticipations de bénéfices et de croissance, conjuguée à la surchauffe des marchés immobiliers dans de nombreux pays, accentue la vulnérabilité des investisseurs en cas de forte correction des prix des actifs.

" Les États sollicitent beaucoup trop la politique monétaire".

Pour l'économie mondiale, l'OCDE ne table plus que sur une croissance de 2,9 % pour cette année, comparativement à 3,0 % dans ses perspectives de juin.

Dans son analyse publiée mercredi, l'organisme basé à Paris ramène sa prévision de croissance canadienne à 1,2%.

L'OCDE s'attend désormais à ce que l'économie mondiale enregistre une croissance de 2,9% en 2016, soit 0,1 point de moins qu'attendu en juin et 0,4 point de moins qu'en début d'année.

L'OCDE revoit également à la baisse les prévisions de croissance pour l'Allemagne qu'elle réduit de 0,2% en 2017, à 1,5%.

Elle relève un ralentissement de la croissance au Royaume Uni, "depuis la décision des Britanniques de quitter l'UE lors du référendum du 23 juin". Malgré les promesses du gouvernement d'une croissance de 1,5%, celle-ci ne serait que de 1,3% en 2016 et 2017.

"On lit également que "... l'OCDE insiste sur la très faible croissance des échanges commerciaux mondiaux qui pèse sur la reprise économique. En juin dernier, il l'établissait à 1,7% pour l'année en cours. La croissance devrait rebondir en 2017 pour se hisser à 3.2 % en 2017. L'Inde poursuivra sa forte croissance avec 7.4 % en 2016 et 7.5 % en 2017.

La croissance des économies les plus avancées sera modérée, a indiqué l'OCDE dans le rapport.

Concernant la situation structurelle, l'organisation a recommandé de maintenir un statu quo des mesures protectrices du commerce mondial, de supprimer celles qui sont déjà en place et de s'attaquer urgemment aux autres obstacles à l'investissement.

Recommande: