La tension persiste à Charlotte où Clinton repousse sa visite — Etats-Unis

25 Septembre, 2016, 02:10 | Auteur: Sandy Vega
  • Une Noire se peint en blanc contre les violences de la police

Une atmosphère calme régnait parmi les quelques centaines de manifestants qui arpentaient dans la soirée de jeudi les rues de Charlotte derrière des pancartes proclamant "Arrêtez de nous tuer" ou "La résistance est belle".

"Ne tirez pas! Ne tirez pas!"

Cela s'est notamment vérifié à Tulsa, où un autre Noir, Terence Crutcher, a été abattu vendredi dernier alors qu'il était tenu en joue par les policiers après avoir marché jusqu'à son véhicule les mains en l'air.

"Il n'a pas d'arme!" Il a un problème cérébral. "Il ne va rien vous faire, il vient de prendre ses médicaments!", assure Rakeyia Scott", citée par le média.

La femme crie ensuite à son mari la chose suivante: " Keith, ne les laisse pas casser la vitre, sors de la voiture !

Keith Lamont Scott, qui n'était pas la personne recherchée, était dans une voiture sur un parking d'immeuble.

Plusieurs détonations retentissent alors et l'épouse se met à pousser des cris alarmés: " Vous lui avez tiré dessus ? "Vous lui avez tiré dessus?".

Elle filme encore. Keith Scott est étendu sur le sol, entouré par des policiers: "Voici les policiers qui ont tiré sur mon mari et il y a intérêt à ce qu'il vive, car il ne leur avait rien fait".

Ibrahimovic "n'a pas de dette financière" selon les dirigeants parisiens — PSG
Une fois ce remboursement effectué, le Suédois pourra à son tour rembourser le PSG , qui lui versera ce fameux montant retenu. Tout en expliquant néanmoins qu'un document (sans doute la fameuse lettre) manquait afin de tirer au clair cette affaire.


Pressé par des habitants ainsi que par l'ACLU, puissante association américaine de défense des libertés, de rendre publique une vidéo montrant l'intervention policière, le chef de la police s'y est refusé.

Vendredi, elle a annoncé repousser un déplacement à Charlotte qu'elle entendait faire ces jours-ci.

Il avait affirmé plus tôt dans la journée que "plusieurs centaines" de membres supplémentaires des forces de l'ordre tenteraient d'empêcher les saccages des deux soirées précédentes, qui ont conduit le gouverneur de Caroline du Nord à décréter l'état d'urgence.

Enfin, la situation à Charlotte devient désormais un enjeu de la campagne pour l'élection présidentielle qui se tiendra le 8 novembre, en relançant le débat national sur les abus des forces de l'ordre à l'encontre des Noirs américains.

Ces deux dernières années aux Etats-Unis, des policiers ont tué des Noirs parfois non armés dans différentes villes du pays, ou traité des Afro-Américains avec une brutalité gratuite qui a choqué la population.

Barack Obama, premier président noir de l'histoire des États-Unis, s'est exprimé brièvement vendredi sur ces événements, alors qu'il s'apprête à inaugurer samedi à Washington un musée dédié à l'histoire afro-américaine: l'ouverture de cet établissement va permettre aux Américains de "replacer certains événements dans un contexte historique ", a-t-il espéré.

La policière auteure du tir mortel a été inculpée jeudi d'homicide involontaire. Visée par un mandat d'écrou, elle a été libérée vendredi après avoir réglé une caution de 50.000 dollars. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP.

Recommande: