Barroso en contact étroit avec Goldman Sachs durant son mandat à Bruxelles

25 Septembre, 2016, 02:32 | Auteur: Lynn Cook
  • Barroso sur Goldman Sachs:

Le journal portugais Publico a révélé des documents ce samedi prouvant les contacts étroits que José Manuel Barroso entretenait avec Goldman Sachs pendant son mandat à la tête de la Commission européenne de 2004 à 2014.

Les dirigeants de Goldman Sachs "faisaient parvenir au cabinet de Barroso de manière confidentielle des propositions sur des changements à apporter aux politiques de l'Union européenne", rapporte le journal qui publie des extraits de lettres et mails obtenus auprès de la Commission européenne.

Une visite discrète au siège de la banque. "J'ai beaucoup apprécié notre discussion productive sur les perspectives économiques mondiales", écrit le patron de la banque américaine, qui a fini par embaucher Barroso comme président non-exécutif de Goldman Sachs International.

"J'ai naturellement maintenu des contacts institutionnels - transparents et dûment enregistrés dans les archives de la Commission - avec de nombreuses entités politiques, patronales, syndicales et financières", a-t-il fait valoir.

PSG : Ben Arfa sort du silence !
Et pour son premier post, le Parisien a décidé de "répondre" à ses quatre mises à l'écart du groupe par Unai Emery. Soit c'est une communication maîtrisée à la perfection, soit Hatem Ben Arfa a vraiment compris le message.


"Je n'accepte pas qu'on cherche à discriminer une entité financière qui opère sur les marchés [.] et je n'accepte pas qu'il y ait une discrimination à mon égard, c'est contraire aux règles européennes", a-t-il poursuivi, en répondant à la question sur son attitude envers la demande de son successeur Jean-Claude Juncker de "fournir des éclaircissements sur ses nouvelles responsabilités et les termes de références de son contrat".

Le journal cite entre autres une lettre d'une lobbyiste de Goldman Sachs faisant des propositions sur la législation des marchés financiers et une réponse d'un membre du cabinet de M. Barroso qui a promis de les lire "avec grand intérêt".

Barroso se plaint du traitement qui lui est réservé par l'actuelle Commission, dont un porte-parole a indiqué qu'il serait considéré comme un lobbyiste lambda lors d'éventuelles visites à Bruxelles.

Depuis juillet dernier, José Manuel Barroso travaille en tant que conseilleur à la banque américaine Goldman Sachs.

Recommande: