A Lyon, Emmanuel Macron "l'Européen", appelle à une refondation de l'Union européenne

25 Septembre, 2016, 01:22 | Auteur: Sandy Vega
  • Stéphane Le Foll le 27 juillet 2016 à l'Elysée à Paris

Et d'ajouter: "pour moi, la gauche vivante c'est Macron". Gérard Collomb se dit en effet convaincu que l'ex-ministre de l'Economie va bien se présenter à la présidentielle. Ses anciens amis de la majorité comptent bien lui mettre des bâtons dans les roues.

Emmanuel Macron participera à la clôture du Sommet des réformistes européens, qui se tient au Musée des Confluences de Lyon les 23 et 24 septembre. Le Commissaire européen ne veut surtout pas s'afficher avec lui, il ne "veut pas servir de tête de gondole à sa petite entreprise", explique-t-il.

Invité à conclure ce sommet sur le thème "Reprendre confiance", Emmanuel Macron en a profité pour appelé à une profonde refondation de l'Union européenne. "Cette espèce de mirage suivant lequel on peut prendre le pouvoir alors qu'on a ni formation, ni parlementaires, ni une vraie armée de militants, non seulement je n'y crois pas mais s'il devait réussir, je pense que ce serait extrêmement dangereux pour la démocratie française". Et estime que le PS ferait mieux "d'être capable de mobiliser". Lors de ces trois "rendez-vous", il s'agira "d'expliquer ce que nous avons obtenu de la grande marche (sa campagne de porte-à-porte, ndlr), ces 100 000 conversations tenues avec les Français, et le travail fait par nos adhérents, nos groupes de travail, nos intellectuels", a indiqué Emmanuel Macron interrogé sur BFMTV. Le journal Le Parisien le confirme en lui prêtant ces propos: "Les deux grands partis (PS et LR), c'est l'amicale des boulistes. Mais sans l'amitié et sans les boules.", lance-t-il. Des pressions confirmées par Gérard Colomb mais démenties catégoriquement par l'entourage de François Hollande.

A la question de savoir quand il déciderait d'une candidature à l'élection présidentielle, Macron a répondu: "Quand nous aurons été au bout de ce travail de rassemblement, et de propositions. Le fils aujourd'hui suit son chemin, c'est une scène de la vie de tous les jours ce qu'il se passe entre François Hollande et Emmanuel Macron".

Recommande: