Un avion syrien abattu par l'EI à Daïr az Zour

23 Septembre, 2016, 01:30 | Auteur: Lynn Cook

Ces frappes, qui ont permis aux combattants de l'EI de s'emparer brièvement de positions de l'armée syrienne près de l'aéroport de Daïr az Zour, fragilisent un peu plus la trêve parrainée par Moscou et Washington et entrée en vigueur lundi soir. Une telle condamnation paraît peu probable, car elle doit être décidée par consensus.

Si ces frappes résultent d'une erreur de cible, poursuit le ministère russe de la Défense, elles seront la preuve du "refus obstiné" des Etats-Unis de coordonner avec la Russie leurs actions militaires en Syrie.

Citant une source dans l'aéroport, l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), qui suit l'évolution des combats en Syrie grâce à des informateurs sur le terrain, a pour sa part avancé un bilan d'au moins 80 soldats syriens tués.

L'OSDH a précisé que l'appareil avait été abattu dans le djebel Tharda, qui domine l'aéroport de Daïr az Zour et où des avions de la coalition dirigée par les Etats-Unis ont mené samedi soir des frappes aériennes qui ont tué des dizaines de soldats syriens.

Des soldats syriens qui se préparaient à un assaut contre l'Etat islamique (EI) ont été tués dans ces frappes, ajoute l'armée sans plus de précisions.

Le ministère russe des Affaires étrangères, qui a réclamé une réunion en urgence du Conseil de sécurité de l'Onu, ajoute être parvenu à la "conclusion réellement terrifiante pour le monde entier que la Maison blanche défend l'Etat islamique".

Dans un communiqué, l'armée américaine souligne que la Syrie est dans "une situation complexe " et que "les forces de la coalition ne frapperaient pas délibérément une unité militaire syrienne identifiée ".

L'aéroport de la ville et certains quartiers sous contrôle gouvernemental sont encerclés depuis l'an dernier par l'EI.

La situation en Syrie "se détériore" avec plus de 50 attaques contre les forces syriennes et les civils en 24 heures, a affirmé samedi l'armée russe.

Recommande: