Bourse de Paris. Très forte progression (+2,27%)

23 Septembre, 2016, 00:45 | Auteur: Lynn Cook
  • Euronext à la Défense

Dans l'immédiat, le marché parisien devrait profiter de la vigueur de l'indice Nikkei de Tokyo, qui affichait des gains de 1,8% en fin de séance après la série d'ajustements présentées par la Banque du Japon (BoJ) à sa politique monétaire.

Les valeurs cycliques, les plus dépendantes de la conjoncture, profitaient par ailleurs du rebond du marché: ArcelorMittal gagnait 2,42% à 5,03 euros, Renault 2,03% à 70,77 euros et Saint-Gobain 1,54% à 38,15 euros.

La cote parisienne, qui a débuté en retrait, tentait de se maintenir au-dessus du seuil symbolique des 4.400 points.

Il y a "pas mal d'attente" avant les deux événements de la semaine à savoir les réunions de la banque centrale américaine (Fed) et de la Banque du Japon (BoJ) qui rendent toutes deux leurs conclusions mercredi, constate Andrea Tuéni, un analyste de Saxo Banque.

"Les membres de la BoJ ont décidé d'un changement de stratégie monétaire et les investisseurs asiatiques ont apprécié", entraînant dans leur sillage les places boursières européennes, constatent dans une note les stratégistes du courtier Aurel BGC.

La Bourse de Paris a clôturé dans le vert mercredi (+0,48%), les investisseurs se montrant optimistes à quelques heures du verdict monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed). Aux Etats-Unis, deux statistiques économiques sont prévues pour cet après-midi: les inscriptions hebdomadaires au chômage (consensus Bloomberg 261K) et les ventes d'août des logements anciens (consensus Bloomberg +1,1%).

Alten (+3,16% à 64,61 euros) était en revanche soutenu par un bénéfice net en hausse de 34,4% au premier semestre à 60,9 millions d'euros et une confirmation de ses objectifs de croissance pour l'année. Vallourec perdait 2,77% à 3,82 euros, CGG 2,71% à 21,21 euros, Technip 1,43% à 50,86 euros et Total 0,77% à 41,36 euros.

Sodexo a gagné 2,45% à 104,40 euros, dynamisé par un relèvement de recommandation à "surperformer" contre "sousperformer" par les analystes de Raymond James.

Voltalia a terminé stable à 9,40 euros après des bénéfices en hausse pour le premier semestre 2016 et un objectif d'excédent brut d'exploitation de 180 millions d'euros à horizon 2019.

Wendel a finalement reculé de 0,63% à 102,35 euros après la signature d'un accord en vue d'acquérir la société panafricaine Tsebo Solutions Group pour une valeur d'entreprise d'environ 331 millions d'euros.

GENFIT cède 0,83%, plus forte baisse du SBF 120, contrecoup du rachat par l'américain Allergan d'un laboratoire américain développant des traitements expérimentaux de la NASH, une maladie hépatique sur laquelle travaille aussi le groupe français cité un temps comme une cible potentielle d'OPA.

Recommande: