Prisons : Jean-Jacques Urvoas veut construire jusqu'à 16.000 nouvelles cellules d'ici 2025

21 Septembre, 2016, 00:39 | Auteur: Lynn Cook
  • Prisons: Jean Jacques Urvoas veut prévenir la radicalisation des surveillants

Afin de tendre vers le principe "d'un détenu par cellule" - imposé par la loi de 1875 mais très rarement respecté - le ministre de la Justice a donc annoncé une volonté de construire entre 10.300 et 16.100 cellules d'ici 2015.

Ce mardi, à la maison d'arrêt de Fresnes, le garde des Sceaux expliquera le contenu de son rapport sur l'encellulement individuel lors d'une conférence de presse.

Après avoir battu un record en juillet, la population pénale totalisait en août environ 68 819 détenus écroués pour une capacité opérationnelle d'accueil de 58 507 places. Jean-Jacques Urvoas a proposé mardi un plan ambitieux et à long terme de construction de nouvelles cellules. A cette date, seuls 26.829 détenus disposaient d'une cellule individuelle.

Jean-Jacques Urvoas veut construire entre 10.000 et 16.000 nouvelles cellules de prison d'ici au 1er janvier 2025 pour répondre à son objectif de garantir le principe d'encellulement individuel.

Afin d'engager les premiers travaux de rénovation et construction d'établissements pénitentiaires, Jean-Jacques Urvoas a annoncé qu'il réclamerait 1,1 milliard d'euros dans le projet de loi de finances pour 2017. Ce qui est frappant, c'est qu'il n'y a aucune analyse des causes de la surpopulation " a réagi Nicolas Ferran, responsable du pôle contentieux de l'Observatoire International des Prisons (OIP)".

Des cellules doubles devront toutefois être conservées, souligne le ministre, qui rappelle que certains détenus préfèrent vivre en collectivité, et que d'autres ne peuvent être isolés, notamment en cas de risque de suicide. "J'ai besoin de plus d'un milliard d'autorisation d'engagement sur le budget 2017", a indiqué le garde des Sceaux pendant la conférence de presse. Ce budget doit servir à financer la construction de 4 355 places en maisons d'arrêt à Paris, en Provence-Alpes-Côte-d'Azur, en Midi-Pyrénées et dans le grand-Ouest, pour une enveloppe de 900 millions d'euros. Il permettra également la création de 2.513 places dans des quartiers de préparation à la sortie (QPS) pour 230 millions. Une "politique qui mène droit dans le mur", lui ont répondu associations et syndicats professionnels qui préconisent plutôt une "politique pénale humaniste, ambitieuse et audacieuse, visant à investir massivement dans la prévention, l'accompagnement et le suivi en milieu ouvert".

Le ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas s'attaque à la surpopulation carcérale (photo d'illustration).

Recommande: