La France n'est plus la première destination mondiale — Ski

20 Septembre, 2016, 04:19 | Auteur: Lynn Cook
  • Skieurs évoluant à Arapahoe Basin Ski Area à Keystone le 15 octobre 2008

La France est ainsi arrivée en tête des destinations les plus prisées pour le ski à quatre reprise, lors des hivers 2008/09, 2011/12, 2012/13 et 2014/15. Avec 52 millions de journées-skieur vendues, c'est à dire de forfaits à la journée, elle rétrograde à la deuxième place, derrière les Etats-Unis (53,9 millions), mais devant l'Autriche (49,9 millions). Les deux pays se disputent la première place depuis des années, au gré des chutes de neige. Avant cela, les États-Unis décrochaient systématiquement la première place.

"Nous restons les premiers en Europe", a souligné Laurent Reynaud, délégué général de DSF, un organisme professionnel qui réunit 238 opérateurs de remontées mécaniques en France.

Selon DSF, la fréquentation des pistes skiables en France a baissé de 3% par rapport à l'année précédente. En dépit d'une forte sécheresse sur la côte Ouest, les Etats-Unis ont au contraire connu un bond de fréquentation des pistes par rapport à l'hiver précédent.

La Savoie et la Haute Savoie ont tiré leur épingle du jeu, avec des progressions de 1% et 0,1% respectivement.

La Fianet estime que la France ne s'en sort pas si mal, grâce notamment "au savoir-faire et aux investissements des stations, en particulier à la neige de culture, qui sécurise l'emploi saisonnier en station". "Somme toute, pour un hiver aux températures exceptionnellement douces et aux précipitations tardives, l'activité globale a bien résisté", estime Domaines skiables de France dans son communiqué.

Et cette diminution est d'autant plus forte dans le Jura (-23%), le Massif Vosgien (-16%) et le Massif Central (-25%).

Pour faire face à d'éventuelles difficultés météorologiques, lors de la saison prochaine, le syndicat professionnel appelle à "optimiser" les systèmes de production de neige artificielle "afin d'exploiter au mieux les périodes de froid du début de saison". En clair, selon DSF, la neige artificielle permettrait aux petites et moyennes stations de se créer une sous-couche de neige dès l'automne et donc d'assurer leur saison hivernale, quelque soit la météo. Les stations de ski françaises ont atteint un record absolu de fréquentation (58,9 millions de journées-skieurs) lors de la saison 2008-2009. Aux États-Unis, le record de fréquentation a été atteint en 2010/2011, avec 60,5 millions de journées-skieurs, soit 11% de plus que l'hiver dernier.

Recommande: