Barack Obama EXHORTE les Afro-Américains à VOTER Hillary Clinton

20 Septembre, 2016, 04:13 | Auteur: Lynn Cook

La candidate démocrate à la Maison blanche Hillary Clinton est créditée de 42% des intentions de vote, contre 38% à son rival républicain Donald Trump, soit une avance de quatre points de pourcentage, selon un sondage Reuters/Ipsos publié vendredi.

Sa directrice de campagne Kelyanne Conway avait eu beau mettre les points sur les "i" la semaine dernière, le milliardaire ne semblait toujours pas décidé à céder. Après une pause à sa résidence de Washington, elle a profité d'un discours devant une organisation politique hispanique pour dénoncer "l'intolérance et la haine" et les "mensonges racistes" de Donald Trump.

Robby Mook, directeur de campagne d'Hillary Clinton, a jugé que ces déclarations illustraient la propension de Donald Trump à inciter les gens à la violence.

Photo Epa Après avoir tenté, pendant cinq ans, de faire croire que Barack Obama n'était pas né sur le sol américain, et ne pouvait donc prétendre à être président, Donald Trump a reconnu l'inverse, ce vendredi. Il a accusé au passage Hillary Clinton et sa campagne de 2008 d'avoir commencé cette polémique, ce que tous les experts démentent.

Peu avant, il a déclaré sur Fox Business: " Je ferai une déclaration importante à l'hôtel, regardez ma déclaration, nous devons garder un peu de suspense.

"Je crois fermement que dans une démocratie, nous devrions respecter la volonté du peuple, et pour moi cela signifie qu'il est temps de nous débarrasser du collège électoral et de passer à l'élection directe de notre président", déclarait, après le psychodrame de 2000, la nouvelle sénatrice de l'État de New York, une certaine.

" Il n'y a pas de nouveau Donald Trump, il n'y en aura jamais", a-t-elle ajouté".

"Je confierais la vie de mon fils, Nate, à Hillary Clinton", a renchéri dimanche sur CBS son colistier Tim Kaine, dont le fils est militaire. On peut comprendre que les électeurs américains veuillent être sûrs de l'état de santé de celle qui est susceptible de présider à la destinée de leur pays. La rencontre aura lieu en fin de journée, selon un membre de l'équipe de campagne de Donald Trump, en marge de l'Assemblée générale des Nations unies pour laquelle des chefs d'Etat du monde entier se retrouvent à New York.

Donald Trump était en visite à Flint, une ville du Michigan où des milliers d'habitants ont été empoisonnés au plomb en raison d'une pollution de l'eau, faute d'investissements. Jusqu'ici, malgré des records d'impopularité, elle dominait confortablement son adversaire. Et parmi ceux-ci beaucoup de ceux qui soutenaient Bernie Sanders dans les primaires et qui, votant habituellement démocrate, vont faire défaut à Hillary Clinton.

Recommande: