Un plan de rénovation à un milliard d'euros — Autoroutes

19 Septembre, 2016, 02:12 | Auteur: Aubrey Nash
  • Le tarif des péages va augmenter pour financer le plan de travaux autoroutiers      Crédit Image: FRANCK LODI  SIPA      Crédit Média: RTL  Vincent Serrano

Mauvaise nouvelle pour les automobilistes: ils devront s'attendre à payer plus cher pour emprunter le réseau autoroutier.

Alain Vidalies, le secrétaire d'État aux Transports, l'a annoncé dans le Journal du Dimanche: le plan, validé par François Hollande, va permettre de rénover des infrastructures autoroutières. Une partie sera financée par une augmentation du prix du péage. Dans le détail, le gouvernement a effectué un tri sévère parmi les projets, conservant uniquement ceux qui étaient "avancés, au niveau des études ou des déclarations d'utilité publique " afin d'alléger la note.

Concrètement le plan de travaux concerne "30 opérations routières, type échangeurs, véritablement d'intérêt pour les territoires. S'y ajoutent la création d'aires de covoiturage et des aménagements environnementaux comme des écoponts, des murs antibruit, pris en charge directement par les sociétés d'autoroutes ", explique-t-il à l'hebdomadaire. Des négociations vont s'engager dès maintenant avec les collectivités locales pour finaliser le financement de ces travaux, d'ici la fin du mois.

L'exécutif a fait le choix de ne pas faire financer ces travaux par les sociétés d'autoroute en échange d'un allongement de leur contrats de concession car la procédure "prendrait trop de temps". Du coup, ce sont les usagers qui vont payer, via une augmentation des péages que le ministre juge "faible" (entre 0,3 % et 0,4 % par an entre 2018 et 2020) et les collectivités locales: "Ce ne sont pas des investissements disproportionnés, dans une période où les conditions d'emprunt sont bonnes", assure Vidalies. Par exemple, chez Cofiroute, l'augmentation prévue pour 2018 dans le contrat de concession est de 1,46%; on passerait à 1,76%. "Tout sera contrôlé par une autorité indépendante, l'Arafer", précise encore le secrétaire d'Etat aux transports.

Recommande: