Plusieurs blessés dans une explosion à New York

19 Septembre, 2016, 00:53 | Auteur: Lynn Cook
  • Chirac quitte le Maroc pour être hospitalisé d’urgence à Paris

Un blessé grave est à déplorer, selon les pompiers de New York (FDNY). "Une enquête est en cours", a-t-il dit.

Lors de récentes attaques terroristes aux Etats-Unis, comme celle de San Bernardino, le délai de plusieurs jours nécessaires aux autorités et à la Maison-Blanche pour admettre qu'il s'agissait d'actes terroristes a été dénoncé par de nombreux élus, notamment ceux du Republican Party. "Nous pensons qu'il s'agit d'un acte intentionnel", a-t-il cependant ajouté. Le maire de New York, Bill de Blasio, a pris la parole sur le lieu de l'explosion.

A New York, en revanche, le chef de la police James O'Neill a indiqué que l'explosion de Chelsea n'avait été revendiquée à ce stade "par aucun individu ni organisation".

Les instances chargées de la sécurité de la ville étaient déjà sur des charbons ardents, à la veille du début de l'Assemblée générale des Nations unies lundi à laquelle participent de nombreux chefs d'État et de gouvernement dont le président Barack Obama, censé arriver à New York dimanche soir et y rester jusqu'à mercredi. Les agents du contre-terrorisme sont sur place.

Le maire démocrate Bill de Blasio et d'autres responsables de la ville ont exclu l'hypothèse d'une fuite de gaz sans pour autant évoquer l'explosion d'une bombe ni décrire précisément ce qui pourrait être à l'origine de la puissante déflagration. La cause immédiate de l'explosion n'a pas été précisée, mais des médias locaux évoquent une poubelle d'où l'explosion serait partie.

Mais dans une ville profondément marquée par le 11 septembre 2001, la crainte d'un attentat a rapidement refait surface.

Un autre engin explosif a été découvert à quelques pâtés de maisons de là, sur la 27ème rue.

Dans la matinée, une petite bombe artisanale a explosé à Seaside Park, une station balnéaire du New Jersey à quelques dizaines de kilomètres au sud de New York, sans faire de victimes ni de dégâts matériels. Les deux explosions ne sont, à ce stade, pas liées. Plusieurs des blessés ont depuis quitté l'hôpital. Il a finalement été abattu par un policier qui n'était pas en service, et aucune des personnes touchées n'est en danger de mort.

Identifié, il n'était connu des autorités que pour des infractions mineures au code de la route. Selon la police, l'homme aurait fait "des références à Allah". L'incident s'est produit vers 20h00 locales au Crossroads Center de St. Cloud, à une centaine de km au nord-ouest de Minneapolis-St.

Recommande: