Rixe de Sisco: la demande de dépaysement du procès rejetée

15 Septembre, 2016, 11:55 | Auteur: Lynn Cook
  • Le procureur de la République Nicolas Bassone le 18 août au palais de justice de Bastia avant de reporter au 15 septembre le procès des cinq prévenus de la rixe de Sisco

Au total, cinq hommes doivent comparaître lors d'une audience programmée jeudi devant le tribunal correctionnel de Bastia, trois frères marocains de Furiani et deux villageois corses, soutenus par la population locale.

"Je ne fais pas droit à la demande de dépaysement" déposée par les avocats d'un des frères de la famille marocaine impliqués dans cette rixe mi-août, a déclaré Franck Rastoul par téléphone. Selon lui, le dépaysement s'opère lorsqu'il y a une altération du cours normal de la justice, ce qui n'est pas le cas dans ce procès en correctionnel, toujours d'après le procureur général. Cette affaire, qui avait attisé les tensions entre communautés sur l'île en août, avait défrayé la chronique.

L'avocat à l'origine de la demande de dépaysement, Me Ouadie Elhamamouchi, n'était pas joignable dans l'immédiat pour réagir jeudi matin.

Le parti indépendantiste Corsica Libera - dont le président de l'Assemblée de Corse Jean-Guy Talamoni est un des dirigeants - a appelé à un rassemblement de soutien aux deux villageois ce jeudi à Bastia.

Mustafa Benhaddou, 33 ans, un ouvrier du bâtiment au chômage, déjà condamné pour outrage, transport d'armes et des délits liés aux stupéfiants, sera jugé détenu. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Recommande: